Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La Chambre de Nora :: Flood
Kray Kwins

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau: 2
Expérience:
étudiants 2
étudiants 2
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 454
Liens Ⱡ : 7679
Date d'inscription : 10/04/2017
MessageSujet: Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? EmptyVen 24 Aoû - 0:21
Bon. Je suppose que c'est le moment d'en parler.


On l'aura tous remarqué à la fin du volume 5, une mystérieuse série avait été annoncé, nommé Gen: LOCK. Depuis le RTX Austijn, un événement geek autour du jeu-vidéo, comics et tout le bazar. Une Japan Expo du luxe quoi, Rooster Teeth a commencé à reparler du projet. Notamment avec des extraits et des explications en conférence et surtout ici la présentation du Dr.Weller, un scientifique joué par le non moins talentueux 10ème docteur (cocasse) David Tennant.



Un doc pour le moins investi, il semble très concentré et assez mastermind dans ce teaser, il semble donc être à la tête des trucs technique du projet.


Mais c'est quoi Gen: LOCK au juste ? Comme dit plus haut c'est une nouvelle série d'animation qui a été teasé à la fin du final du volume 5 de RWBY. On a pas réellement de synopsis à l'heure actuelle mais on devine que ça se passe dans un monde futuriste dans lequel de jeunes recrue, notamment Julian Chase (doublé par Micheal B. Jordan connu pour ses rôles d'Adonis dans Creed ou de Killmonger dans Black Panther) doivent utiliser des sortes d'exosquelette hyper sophistiqué, les Gen: LOCK, certainement pour être une force de police spécial.



Je dois dire que quand ce teaser s'est révélé, j'ai eu tout de suite très peur. J'en témoignais d'ailleurs dans mon dernier jour sur RWBY que j'avais peur que cette nouvelle série ne viennent à éclipser voir même à tuer RWBY qui est dans une dynamique chancelante il faut l'avouer. J'avais même la paranoïa de penser qu'ils se sabotaient eux même pour faire venir une série toute belle toute neuve etc pour que ça deviennent leur nouvelle série phare. Puis les mois ont passé. J'ai acquis quelques nouvelles, relativisé la situation. Même si je me doute que les comparaisons seront inévitable. Je pense pas que RT se débarrassera de RWBY si vite. Pour dire le character short sur Adam, quoi qu'on en dise prouve qu'ils cherchent à progresser. Puis ce serait se débarassé de ce qui est quasiment leur poulain fétiche pour une nouvelle série phare. À ce stade c'est comme Microsoft aurait décidé d'arrêter les Halo quand ils ont vu que Ori And the blind Forest était si bien vendu. De plus j'ai compris à la longue que ce n'est pas forcément la même équipe donc ils ne se surbook pas non plus (reste qu'ils ont masse de série en vrai sans compter leur boulot pour certains épisode 3D de death battle) et enfin ce trailer ci me confirme que les deux séries ne se concurrenceront pas sur des périodes courtes. Le volume 6 va commencé le 26 octobre pour surement se finir en janvier et Gen: LOCK commencera en Janvier aussi. Ce n'est pas comme si les deux séries se chevauchait genre à être diffusé les mêmes jours.


Personnellement je suis très curieux de voir ce que cette série va faire et surtout de ce qu'elle peut apporté parmi les autres productions. Je continuerais surement d'alimenter ce topic au fil des annonces. Jusque là, on va se concentrer sur RWBY et le rp.
Revenir en haut Aller en bas
Aero D. Griffith

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau:
Expérience:
Corps Enseignant
Corps Enseignant
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 164
Liens Ⱡ : 1731
Date d'inscription : 25/08/2017
MessageSujet: Re: Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? EmptySam 15 Sep - 23:32
Un nouveau reveal de personnage est apparu. Doc. Présente le.



Il nous présente deux personnages. (Fox) Maccloud Cameron, Semblant très doué en mécanique et qui si j'ai bien compris travaillait dans la sécurité informatique licencié semblant assez bonne en mécanique et créative et Iida Kazu, un sergent de l'armée. Apparemment la personne au bout du fil désapprouve complètement la proposition. Je suppose que ce sont des personnages turbulent ou qu'elle n'approuve pas le projet.


N'oubliez pas il sort en Janvier et donc exclusivement sur Rooster Teeth. Plus de détail ici
Revenir en haut Aller en bas
Kray Kwins

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau: 2
Expérience:
étudiants 2
étudiants 2
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 454
Liens Ⱡ : 7679
Date d'inscription : 10/04/2017
MessageSujet: Re: Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? EmptyJeu 11 Oct - 18:37
Ah tient. On a droit à un nouvel extrait cette fois ci.

Ils ont également profité de la Comic Con New York pour présenter deux personnages supplémentaires. Valentina “Val” Romanyszyn interprété par Kate Dillon et Yasamin “Yaz” Madrani joué par Golshifteh Farahani.


Mais vient de débouler aussi un court extrait.

https://www.youtube.com/watch?v=lOE4tIKwA3c


En gros c'est le doc qui vient récupérer les nouveaux arrivant, dont un japonais (no joke, obligé de prendre des sous-titre pour lui)

C'est assurément plus joli que RWBY. Autant dans la modélisation que les lumière. Par contre... Que c'est statique. Ça rend pas naturel x). T'as l'impression qu'il manque des frames alors que la séquence après rend très bien. Et je suis pas le seul à le remarquer. C'est marrant mais poussé à ce point, ça me fait presque penser à Star Wars Resistance... Je sais pas pour qui c'est valorisant pour le coup. Après ça reste au niveau de RWBY. Le volume 6 permettra de se rendre compte du progrès (ou de la stagnation) pour le comparer à la série qui pour rappel, arrivera en Janvier, Approximativement juste après ou au moins 2 semaines après la fin de RWBY. Les deux disponibles sur
Revenir en haut Aller en bas
Kray Kwins

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau: 2
Expérience:
étudiants 2
étudiants 2
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 454
Liens Ⱡ : 7679
Date d'inscription : 10/04/2017
MessageSujet: Re: Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? EmptyVen 5 Avr - 23:30
Bon et bien. C'est l'heure pour un bilan. Comme ce n'est pas notre série principal, je n'ai pas voulu prendre une critique pas à pas. De plus comme je me sentais dubitatif envers la série, je préférais faire un synthèse plutôt que rendre petit à petit mon avis.

Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Latest?cb=20181004020818

Mais d'abord je pense qu'il serait bon de représenter la série. Retenez les noms ils sont important.

Gen: LOCK est donc une série de Gray G. Haddock, créé, dirigé et écrite par lui même, qu'on préférera retenir pour avoir doublé notre bien regretté Roman Torchwick que pour sa direction du volume 5 qui on peut se le dire était pas la meilleur mais peut-être pas si mauvaise en y repensant. Mais ça j'aurais le temps d'en parler ailleurs. La série est produite par Micheal B Jordan qui joue aussi Julian Chase dans la série. La musique est composé par David Levy qu'on a retrouvé dans pas mal de série Rooster teeth vu qu'il porte les casquettes de compositer, de sound designer, d'ingé son et enfin de mixeur record. Accompagnant Gray à l'écriture on retrouve Kerry Shawcross qu'on trouvait déjà dans RWBY depuis ses débuts et Jason Weight qu'on retrouve aussi à l'écriture aux saisons 16 et 17 de Red vs Blue. À la direction artistique on retrouve aux concept art Gavin Manners, un freelancer ainsi que Bach "Dishwasher" Do un fan artiste qui nous a proposé de somptueux fan art de RWBY avant cela. C'est toujours cool quand on voit des fans de talent être consulté pour des projets de ce genre.

Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Nkl1m3uiwbp21
Comme celui ci

L'histoire se déroule en 2068 dans notre monde, alors que tout semblait se passer bien dans le meilleur des mondes, l'union, une autocratie prônant la culture de la guerre attaque New York. C'est alors qu'intervient Julian Chase, pilote de chasse pour the Vanguard, un groupe militaire pour the polity qui est une sorte d'ONU pour la série. Cependant l'union se révèle bien trop puissante entre ses chars araignée, ses soldats et enfin ses nanomachines qui pour ainsi dire arrive à reprogrammer les gens en soldats. Malheureusement après un acte de bravoure, Julian se crash avec son chasseur et est présumé mort. 4 ans passent ensuite avant qu'il ne revienne comme par miracle. Mais plus rien n'est pareil...

Voila pour ce qui est de l'épisode 1 et globalement ce qui guidera la série. Pour ce faire je ne vais pas faire comme je le fais souvent à savoir prendre 1, 2 points en particulier et tout écrire dessus. Ici je vais me concentrer sur 4 axe de réflexion : La forme, les personnages, l'écriture et enfin la mise en scène. Bien entendu les spoilers et les comparaisons de mauvaise foi à RWBY seront légions ici alors lisez avec prudence. J'ai besoin de ça car vous le verrez, suis pas jouasse.


Chapitre 1: La forme au mépris du fond ?


Disons le cash, Gen: LOCK est bien plus travaillé que ce soit graphiquement, dans les jeux de lumières et l'animation que RWBY dans ses dernières saisons. Dans une volonté de rendre la série plus réaliste et détaillé que celle ci, Gen: LOCK est un véritable bonbon à regarder. C'est beau, mais est-ce bien tout qu'on puisse dire de la série sur son apparence ? Je dirais que c'est beau mais au final assez commun. Je ne dis pas ça juste pour balancer une crotte de nez sur la série. RWBY aussi est aussi très melting pot de truc populaire. Pour dire. À quelques détails RWBY est simplement une série où on forme des guerriers dans une école spécial à la soul eater. Mais il y a avoir un fond commun pour mieux s'en détacher et se fondre dans la masse. Si Gen: LOCK n'était pas aussi reconnaissable par sa 3D, il courrait le risque de simplement paraître comme une série de SF parmi d'autres avec des gros robots comme parmi d'autres. Tout ce qui compose la série est du vu et revu. Les forces militaire ? À peu près toutes série de SF en possède. Le groupe de super soldat désigné pour piloter les robots ? On en a des premiers gundam à dernièrement la nouvelle série Voltron en passant par Evangelion, Pacific Rim, gridman ssss ou Darling in the Franxxx. L'ennemie veut instauré son autorité avec notamment des nanomachine ? Bon. D'accord j'ai pas d'idée en tête d'une série qui propose un truc similaire mais je suis sûr que ça se trouve. Mais a t'il vraiment ce truc qui l'aide à se démarquer ? RWBY s'appuyait sur la loi du cool et finalement appui sur son lore pour se différencier de la masse. Il est difficile de le prévoir pour Gen: LOCK comme il ne s'agit que d'une première saison mais parmi les originalités de la série est dans les robots. Les Holons sont concrètement des robots sans pilotes physiques. Là où dans d'autres séries il y aurait un cockpit ou alors piloté à distance avec une espèce de salle robotisé, les Holon demande plutôt de "numériser" l'esprit du pilote pour qu'il ne fasse plus qu'un avec la machine. Et pour bien se rendre compte des dangers que cela peut présenter je dirais juste épisode 4, épisode 5 ou les révélations de l'épisode 6. Le pilote fait vraiment corps avec son robot et même si le corps ne devrait pas ressentir de séquel, croyez moi avoir la sensation de se faire arracher la tête ou un bras pour l'esprit c'est douloureux.

Ce manque d'originalité est surtout renforcé à cause de la relative timidité de la série. Je ne sais pas si les producteurs n'avaient pas confiance au projet où si Gray c'est rendu compte que ça faisait si peu mais Gen: LOCK n'est composé que de 8 épisodes. 8. J'appelle ça une préquel si vous voulez mais c'est pas une saison 1. C'est d'autant plus surprenant quand on voit que bien plus de série, expérimental ou à l'essaie sont composé de bien plus épisode. entre 14 et 20 épisode selon les séries. Il reste à voir si la série va recevoir plus d'épisode pour sa prochaine saison (ne me parlez pas de chances de succès, en terme critique les gens adorent et en redemandent et je pense pas que Gray aurait proposé l'idée s'il voyait pas un après) ou si c'est vraiment l'écriture de Gray qui donne un contenu si chiche. De plus je trouve, peut-être pour une raison futile, que la série ne cherche pas à parler à autant de monde que RWBY ou d'autres série de RT. Notamment par les langues. Gen: LOCK n'est disponible sous-titré qu'en anglais. C'est du pinaillage mais cette barrière des langues me semble assez discutable quand on veut faire une série populaire.

Les épisodes peuvent se décomposer en 2 parti en général. 2 tiers de tranche de vie pour finir sur une mission généralement ponctué d'un combat. Durant cette durée de slice of life, on voit surtout le quotidien de nos héros, entrainement, échanges social et on en profite pour encore plus enterrer Chase (j'y viens). Je saurais pas dire si ces passages sont reposant car ça permet de connaître leur quotidien ou si j'ai des échos du volume 5 et ses discussions à base de grand rien qui ponctue ces passages de dialogue.

Vient ensuite la musique qui est... Bah assez effacé et oubliable. J'en ai retenu aucune à part le générique et c'est même pas de la musique que j'aurais envie de réécouter. Mais pour ce que je m'en souvienne les musiques dramatiques sont là au bon moment, la tension est mise en place quand il faut. Bref sans rien transcender la musique de Gen Lock est présente et fait son taff là où le duo Williams de RWBY raconte toujours quelque chose par son lyrics.

Mais mon principal problème avec la série c'est qu'elle se sent obligé de s'expliquer. Je dirais même qu'elle s'explique trop. Vous voyez il existe 2 genre de façon de raconter son histoire. Raconter ton histoire en distillant son fond soit tu racontes tout pour ne pas laisser le spectateur dans le doute. La première est plutôt le crédo des séries qui se porte à s'étirer. Qui peuvent raconter plus qu'il n'en montre et qui laisse place à l'interprétation et ça, ça le terreau de nombreuses fanbase, RWBY compris. À l'inverse Gen: LOCK explique absolument TOUT.

Qui est l'ennemi ? Bam New York attaqué dès le premier épisode.

Comment marchent les holons ? Expliqué sur 3 épisodes dans les moindres détails. Textuellement de surcroît.

Qu'est-ce qui est arrivé à Chase pendant ces 4 ans ? Flashback !

Et ça n'arrête jamais. Le moindre questionnement trouve une réponse dans les 3 minutes où ça a été posé. On ne laisse aucune place à l'interprétation, au rêve. Bien sûr laisser trop de zone d'ombre peut être bien plus frustrant, RWBY a été pendant un moment dans cette situation. Mais Gen: LOCK a même l'air de considérer son spectateur trop stupide pour se laisser interpréter ces éléments d'histoire et comprendre de lui même. Et je sais pas vous mais moi j'apprécie guère qu'on me prenne pour un con... Cela dit quand on voit que le public américain est vite porté à tout prendre de travers, ouais. Autant tout lui raconter comme à un môme. C'est d'autant plus dommage quand la série en serait capable comme dans l'épisode 5 où Cammie décide de plus ou moins "reparamétrer" ses émotions. Un pop up jailli pour plus ou moins lui dire que c'est dangereux mais elle accepte quand même. Et juste après Weller reçoit un avertissement et au lieu de, comme l'aurait écrit mauvais scénariste, il l'aurait juste averti ou du moins remis les configurations en place, il décide de la laisser expérimenter, de voir jusqu'où elle va afin de lui apprendre la leçon en surveillant de loin. Tout ce passage se fait même sans un mot et on constate les résultats qu'après. Et franchement des moments comme celui ci ça manque car c'est justement une démonstration de montrer sans raconter que les productions Rooster Teeth manquent.

Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Anigif_enhanced-15156-1405957814-5
Une autre façon de dire, pas prendre son temps pour la série.


Chapitre 2: Tout pour Julian

Les personnages de Gen: LOCK sont, faut l'avouer, assez réussi. Alors que la liste de star annoncé au projet aurait pu être un cache misère de leur prestation, chacun réussissent à remplir leur poste et faire leur doublage de manière adroit. Au delà de ça chacun ont tous leur passif et leur caractère. Que ce soit Kazu directement doublé en japonais assez peu exploité mais qui montre bien sa personnalité par des faits plus que des dialogues. Il a un bon gout pour la musique, taciturne. Finalement trouver un seiyu directement pour le personnage permet de mettre une chose en évidence, c'est notre monde et la barrière des langues est là. Barrière qu'en principe on essaie de rompre par exemple à tentant de donner un accès aux personnages tel qu'à Val avec un auto-traducteur sur lequel je vais me concentrer en dernier. Cammie a tout de la fille impulsive qui veut trop brûler les étapes pour finalement apprendre de ses erreurs. Elle dégage un positivisme qui est quelque part un bon moteur pour l'entente de l'équipe. Ses capacités en informatique la porte la plus à même de remplacer le dr Weller qui est un assez bon personnage. Pas un savant fou, juste excentrique, pas un salaud même si on va vite comprendre qu'il a dût faire des choix difficile. Franchement il est même assez pédagogue et patient et David Tennant lui donne l'énergie et l'excentricité qu'il faut. On peut aussi ajouter ensuite Yasamin un personnage qui affiche fièrement ses origines iranienne et qui est absolument badass et fera office de seconde tête à diriger l'équipe avec le Dr Weller. Et enfin Valentina qui... Bah en soit c'est un très bon personnage. C'est probablement le plus compétent du groupe et la plus rationnelle avec Yasamin Mais le problème c'est qu'elle a subi un objet de com à la disney. Mais si vous savez le genre où le producteur exprime fièrement une position progressiste pour attirer le chaland avec un personnage d'une minorité ethnie, sexuelle ou souvent une femme forte et indépendante féministe. Bon j'exagère. Reste que Val a été exposé directement pour ses origines genderfluid. Cela dit, le personnage en lui même ne l'exhibe pas. ça passe rapidement dans un épisode et ça y est. Les gens ne reviennent pas dessus, ils ne jugent pas et Val n'est pas à crier à tout bout de chant que c'est une femme mais que ça a pas toujours été une femme. Mon problème se place plutôt non pas sur son trait particulier mais sur la manière dont ça a été amené. À un moment de la série on profite d'un passage de tranche de vie pour nous amener à l'évidence. Mais le truc c'est que cette situation est fait avec la subtilité d'un bus s'éclatant dans le mur d'un restaurant. Déjà car on s'est servi d'un prétexte qui montrait les gens sous leur vrai jour, mais aussi, et toujours dans cette notion de trop en dire, Val se sent OBLIGÉ d'expliquer, avec un peu de sarcasme et d'humour certes, à ses collègues ce que nous avions compris dès la frame où il est apparu dans l'ether, un espace de jeu virtuel façon Oasis dans Ready player one. Il aurait même été plus simple de le faire dire aux autre que ce soit elle qui l'explique. Mais comme je dis c'est au mieux un trait de personnalité. On appui jamais dessus, pas même pour le discriminer, elle n'affiche aucune fierté. C'est normal pour elle comme pour les autres. Et je pense que c'était le mieux à faire pour traiter du sujet.

Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? First_meeting_by_dishwasher1910_dd180wr-pre.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9NzI0IiwicGF0aCI6IlwvZlwvYTg5YTIzYjUtYjZiZC00N2VhLTk2MjUtNzc2YmQxMDI3NDc1XC9kZDE4MHdyLWU2MmZkM2VmLWY2ODEtNDlhZi1hNTBlLTBlNjM5OWFjNTdmYi5qcGciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI0MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19
Avouez ce serait le feu ce cameo pour la ressurection de Penny au volume 7

Mais au final les personnages sont pas mal mis au second plan même pour l'équipe principal. Le seul à qui on donne vraiment de l'importance c'est Julian. C'est lui qui semble diriger l'équipe, c'est lui vers qui tout le monde se tourne quand on demande un avis ou une décision, c'est lui qui est à la source de tous les problèmes. Alors je sais pas si c'est Micheal B Jordan qui a imposé d'être tant mis en avant mais cela fait que les autres personnages passent presque pour des faire valoir. Oh mais faut le comprendre Julian il a pas eu une vie facile. Avant il avait tout, il était aimé de sa famille, il avait une copine, il était bon pote avec tout le monde dans la base, une bonne place dans l'armée. Tout allait bien. Depuis son crash il est entre la vie et la mort son corps gardé dans une cuve et l'esprit se baladant entre des holons et un hologramme. Sa copine en le pensant mort la quitté et refuse pratiquement de lui reparler et finalement il apprend pratiquement qu'il est plus lui même. La vache, dans le bingo des mauvaises nouvelles, il aurait manqué que d'apprendre qu'il avait un cancer en phase terminal et qu'il avait été adopté et c'est bon il aurait eu le quine de la vie de merde. Mais reste que tout tourne autour de lui. On présente juste assez les autres personnages pour qu'on se rende compte qu'ils existent et on laisse tous les projecteurs à Julian. On peut dire ce qu'on veut de RWBY mais chaque personnage a ou a eu son importance et son moment de postérité individuelle. Je veux bien qu'on m'avance qu'à part lui et Yasamin les autres sont assez débutant avec les holons mais bordel on voit bien que Val se débrouille le mieux. C'est surtout à s'arracher les cheveux quand on capte à quel point Julian est plat. Très franchement je ne saurais nullement vous définir sa personnalité à part qu'il est droit et gentil... Et qu'il est afro-américain pour ne pas dire vulgairement noir ? Très franchement c'est dommage. Et c'est pourtant celui sur qui le sort du monde est jeté. J'irais pas dire que c'est de la mauvaise écriture, encore que, mais très franchement réussir à ce point de faire en sorte que le personnage principal soit celui auquel on s'attache le moins, j'ai plus vu ça depuis Jak dans le premier Jak & Daxter ou Red de pokemon. Donc je prie pour qu'avec les dernières révélations on arrive à lui faire relativiser son existence et approfondir son personnage.

Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Sample_c0d997ed6931bd635bc583da47d07da4af3a6852
Désolé mec mais tu laisses les gens tellement indifférent que je galère à trouver des fan art individuel de toi, c'est dire

Chapitre 3: Pas le temps de niaiser. Ni de rêver.

Bon moi non plus j'ai pas pris mon temps car j'ai déjà pas mal parlé de ça précédemment. Que ce soit le format de 8 épisode ou l'envie d'expliquer plus que de montrer l'univers vivre, l'écriture de la série va quasiment à l'essentiel. En soit c'est pas si mauvais. Au moins on sait ce que veut la série et ne perd pas son temps en mission fedex juste là pour charger les vrais parties d'histoire. Ce que même RWBY faisait à une certaine échelle dans ses premières saisons. Le problème c'est précisément que la série ne prend pas son temps à installer ses intrigues, ses concepts je dirais même au vue de ce que je dis plutôt il installe pas ses personnages ! Sans rire presque l'intégralité de la saison c'est tranche de vie - mission - tranche de vie - mission - tranche de vie - mission. Ça ne s'arrête jamais, ça ne respire pas. Seul l'épisode 7 met une pause à cette méthode  comme ils sont déjà en pleine fuite puis en build up du combat final. je dis pas que cette construction d'épisode est mauvais. RWBY a pratiquement la même. C'est simplement qu'en seulement 8 épisodes tu n'as pas le temps de profiter des pauses. Tout a l'air fait dans l'urgence (situation de guerre ou pas) et au final le véritable Blitzkreig de l'épisode 6 arrive beaucoup trop vite. Pour dire les armures super cool qu'on voit dans l'opening ne sont même pas conçu avant la fin de l'épisode 7. Avant cela chacun commence à peine à développer leurs équipement. Et c'est sans compter Kazu qui lui se battait tout bonnement avec tout ce qui lui tombait sous la main. Au final le final de cette saison m'a laissé le même gout doux-amer que le volume 6 de RWBY. Entre un "Déjà ?!" et un "oh putain vivement la suite y a tellement de truc qui sont mis en branle !". Mais la différence c'est que RWBY était un cliffhanger après un vrai accomplissement de Ruby qui comprenait ses pouvoirs. Le final de Gen: LOCK est plus partie en mode. "Cool. T'as tué ton némésis. Ah mais en faite y en a encore 500 qui traînent. Tu fais que commencer ta merde." Et c'est ça le problème quasiment. Le final de RWBY se finissait mais seulement pour continuer ailleurs. Gen: Lock lui semblait se mettre en branle seulement à ce moment là. Au point de plus croire à un prologue qu'à une saison 1. Ça en a été bien plus frustrant que de simplement découvrir Atlas sur le pied de guerre. J'aurais pas demandé beaucoup plus. Juste 2 épisodes de plus quoi aurait pu suffire quoi permettre aux autres de s'étendre au lieux de voir Julian ou au mieux Val tirer toute la couverture pour eux ou permettre de souffler entre 2 missions. De plus la série perd pas son temps à vraiment installer ses enjeux tout en expliquant qui est le méchant et pourquoi. Je veux dire j'ai toujours pas compris pourquoi l'Union et Vanguard se faisait la guerre en faite.

Chapitre 4: Écho de volume 5

Bien ! Maintenant on en arrive à une partie un peu importante pour une série du genre. Les combats... Est-ce que je dois rappeler que Kerry et Gray se trouvaient à la tête du volume 5 ? Et c'était quoi le pire du volume en dehors des dialogues qui ne cessaient de se répéter sans avancer ? Les putain de combat ou vite expédié ou simplement illisible et sans saveur. Mais bon avant d'en parler replaçons l'originalité des Holons en avant. Car cette notion de transfert d'esprit à l'holon permet, étrangement et surtout de manière particulière pour des combats de robot de les rendre particulièrement violent. Pas beaucoup de série peuvent s'en vanter. Dans Vision D'esclaflowne par exemple les mécha sont lié par un pacte de sang à leur pilote. Ce qui fait que les blessures du robot se répercute au pilote. Dans Evangelion ce sont des genre des sortes d'humain artificiel auquel on a greffé cockpit et armure ce qui forcément quand ils se prennent un coup, ils douillent sec et tu sais que c'est pas que du métal qui se fait empaler. Dans Gen Lock le fait que l'esprit est transféré au holon pour y servir de IA permet de produire un effet similaire sur un plan psychique. Car techniquement le corps lui est intacte. Il est en sommeil dans sa capsule mais l'esprit lui qu'on le veuille ou pas il va se prendre les coups comme si c'était son propre corps. Et encore une fois se faire arracher la tête ça a de quoi marquer pour un moment même si dans les faits tu l'as toujours sur les épaules. De plus le système même si ingénieux il est quand même putain de risqué. Imaginez simplement que la machine déconne et que le corps est rendu inopérant. Bas ça finirait que l'esprit est obligé de rester dans la machine. Pire encore supposons qu'on détruise intégralement le Holon. Bah tu te retrouves plus qu'avec un légume inopérant qu'il vaut mieux laisser dans le coma. Donc contrairement à beaucoup de série le pilote même s'il est dans une machine il risque vraiment sa peau par rapport à un pilote de Goldorak. Et pour le coup avec cette information, ça rend les combats vraiment violent. Tu ressens vraiment l'impact des coups jusqu'au bout. Ce qui est loin d'être pareil pour les gunfight. Si on retire Val qui sniper oblige est d'une extrême précision, les autres ont vraiment du mal à viser droit. C'est pas au niveau d'un stormtrooper mais ils doivent bien faire une pluie de balle pour espérer toucher. De plus dès que t'arrive sur des machines les armes à feu même des holons deviennent relativement inefficace ce qui fait qu'on a surtout après des échanges de tir qui ont tendance à s'éterniser. Même hors des holon. Et pour ce qui est des combats à "main nu" c'est pas tant mieux. On voit que Gray ne sait pas scénariser ses combats malgré une petite fulgurance à l'épisode 2 hors des holons. La caméra bouge et tremble de manière constante et cut à tout bout de chant pour exposer un autre personnage dans une autre confrontation à tout le temps avant qu'il puisse rejoindre le combat principal. Ce qui comme dans le volume 5 de RWBY retire tout impact ou démonstration de puissance malgré la violence "physique" dont j'ai parlé. Franchement c'est dommage surtout quand tu as tellement de possibilité entre les holons et, autre élément original de la série qu'est la synchronisation. En effet les Holons peuvent se synchroniser d'un pilote à l'autre. Ce qui permet au holon résident d'améliorer ses mouvements en dépit de ceux que son allié lui aide à créer et à ce moment là les holon arrivent à faire des acrobaties digne de ce qu'on attend d'un robot de ce genre qui n'est pas aussi rigide qu'un mégazord.


Simple exemple d'un combat typique.

Conclusion

Cette série me rend perplexe réellement. Alors que j'attendais un RWBY killer au point que ça m'inquiétait et que je finissais à voir des complots partout, je finis par voir une bonne série mais qui a finalement un lancement trop timide. Une première saison trop courte pour se faire un vrai avis, et trop vite expédié pour se dire vraiment que c'était le commencement mais plutôt la moitié d'un début. Accompagné d'une promotion qui tentait plus de vendre par un star talent et un "par les producteur de RWBY" que vraiment par la série elle même. Pour dire les premiers trailers qui montraient des bouts d'épisodes saccadaient de ouf. Même the Dragon Prince ne ramait pas autant. Pour des premières impressions tu fais pas pire !

Pourtant est-ce que ça vaut la peine d'attendre une saison 2 ? Bordel que OUI ! Malgré mon indifférence et tout ce que j'ai pu en dire, la promesse a été bien installé et forcément sa révélation de fin me rend curieux de la suite. Ajoutez à ça une forme très abouti et un auteur qui même s'il va trop vite en besogne semble savoir ce qu'il fait et jusqu'où il veut aller. Au final je me dois de respecter ça quand bien même il a dirigé ce qui reste pour moi l'une des pires saisons de RWBY. Car de la même manière que Monty voulait faire sa propre série, son propre anime, Gray Haddock lui a visiblement mis les moyens de concrétiser SA série à lui. On ne peut donc que lui souhaiter le meilleur en espérant, encore une fois mais bordel ça commence à se répéter avec RWBY, un vrai bon scénariste qui puisse faire une histoire qui se traîne pas le cul ni n'est pas expédié en 2-2.


Et voila c'est terminé. Ça a été long mais ça m'a permis de cultiver ma pensé. Et j'en profite pour me remettre à l'écriture de ces dossiers que je faisais le temps des attentes de RWBY. Et je sais pas à quel rythme mais j'aurais beaucoup à dire ces prochains mois. Et après le bilan de Gen:LOCK. je vous donne rendez-vous pour le dossier bilan de RWBY volume 6.

À bientôt et bon rp à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
Gen: LOCK - Nouvelle production RT. Le nouveau RWBY ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RWBY : New Dawn :: La Chambre de Nora :: Flood-
Sauter vers: