L'incarnation de la Mort. Dossier de la team Ambr n°004 [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Administration :: Présentation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1
Liens Ⱡ : 0
Date d'inscription : 25/08/2017
MessageSujet: L'incarnation de la Mort. Dossier de la team Ambr n°004 [terminé] Ven 25 Aoû - 15:41
Griffith D. Aero
FT. takeru totsuka de Kamigami no Asobi

Âge : 28
Genre : Homme
Groupe: Corps enseignant : Sport, intérim et surveillant
Situation familiale : Parents campagnards en situation inconnu.
Semblance : Area Null : Une semblance fort étrange, on ne sait guère si elle agit sur la semblance directement ou sur l'aura. Aero semble pouvoir perturber les semblances proche de lui dans un périmètre de 20 mètres. Avec un effet croissant dans la proximité, allant de la simple perturbation (effets diminués, concentration plus difficile) jusqu’à sa complète disparition à courte distance. Si cela semble handicapant, il est à noter que les Grimms se retrouvent également désorienté par ce champ, certain semblent ne plus distinguer ceux présent dans le champ.
Arme : : Ikarus Despair : Une paire d’aile greffé à son dos, oui, la folle science d’Atlas lui aura créé ces ailes mécaniques pour le faire combattre. À défaut de voler (à l’exception des dust de vent et de gravité) Elles lui font office de griffe ou de faucille. Viennent s’ajouter une paire de fusil mitrailleur qu’il empoigne sous les bras. Les deux sont affectées par la dust et peuvent causer des effets divers. Pour une question de confort, elles sont cependant détachables bien que la procédure soit douloureuse et permette pas de les retirer et les insérer à volonté.
Caractère

brisé. C’est le mot. Aero a connu la guerre, le sang, la terreur, le bruit des troupes en marche et le chant des fusils tirant à vue. Des horreurs qui l’auront marqué et qui le définissent désormais.  Il est brisé mais il reste fort et digne. Car se courber serait signe de faiblesse et il ne veut montrer cette image à personne.

Il est froid, calculateur, c’était un génie tactique, sachant commander des troupes entière et interrogé jusqu’à la torture les prisonniers. S’échappant d’un combat ou d’un piège et retournant la situation à son avantage avec une aisance pharamineuse. Il a parfois l’air d’avoir toujours un coup d’avance. C’était une arme, conçu pour tuer et ne pas réfléchir. Plus qu’un soldat, c’était, avec son groupe d’intervention, une machine de guerre. Il ne lui était pas permis de faire du sentiment, s’interroger sur le sort des civiles qu’ils avaient blessé pris entre les deux feux, se questionner  sur ce qu’il faisait, cela ne lui était pas permit. Et cela le travaille encore aujourd’hui, d’avoir agi trop tard. Ou plutôt réagit.

Désormais il se sent plus libre, détaché. Il se montre toujours aussi réservé et sérieux qu’autrefois mais cela ne l’empêche plus d’agir en grand frère ou mentor avec les gens qui viennent chercher ses lumières. Il est d’une grande sagesse et conseillera les gens, qu’ils s’adressent réellement à lui ou non. Il peut donc se montrer très ouvert et chaleureux mais c’est bien pour ne cacher qu’une personne qui souffre, qui brûle encore à l’intérieur, qui se meurt. Sourire est déjà un bien bel effort alors lui refaire renouer avec la joie serait un long parcours.

Il est rudement déconseillé de l’énerver. S’il n’est pas du genre à frapper les tables et les murs, il peut parfois se montrer borderline sur l’échelle de la violence. Malgré le fait qu’il ne fasse pas preuve d’une rage folle, il peut se montrer effrayant quand il démontre le fond de sa pensée à une personne qui l’exaspère, démontrant un sadisme et un extrémisme déroutant pour lui qui parait si calme et pacifiste. À essayer à vos risques et péril. Vous serez éventuellement sauvé s’il doit faire preuve de retenue.

Il a un humour assez noir mais peut éventuellement se montrer drôle de bien des façons. Des petits jeux de mot subtil, une phrase d’accroche bien placée, des références culturelles bien lancé. Mais ce n’est pas un comique. Cela peut parfois faire mouche comme tomber à l’eau, ne s’en servant vraiment que pour détendre l’atmosphère ou pour plaisanter après un cours.

Aussi, c’est quelqu’un de très pudique. Non que se mettre à nu le dérange, si ce n’est montrer son corps mutilé à des gens qui ne serait pas à même de comprendre. Mais plus particulièrement avec la gente féminine. S’il aura appris à les manipuler, leur dire ce qu’elles voulaient entendre voir même à les charmer (bien qu’il ne se considère pas comme séducteur), il a de la peine  à se montrer intime avec une femme qui semble lui faire des avances. Peut-être car son cœur est, ou était, déjà pris ?

Physique

Dans son mètre 84, Aero est un personnage très élancé mais pourtant à la stature imposante. Comme un buste très large. Il n’est pas pour autant une masse de muscle. Bien qu’assez fort, il se démarque plus par son agilité folle plus que pour les 40 kilos qu’il soulève à bout de bras et les 120 en développé couché. Effectivement comme tout super soldat qui se respecte, L’armée, et notamment la Chimical & Augmentation ash industrie lui confédérèrent une force au-delà du commun malgré sa faible enveloppe via des renforcements chimiques. Il est très habile au combat. Faute d’avoir une semblance ultimement pratique contre les Grimm contrairement à ses coéquipiers et de la nature atypique de ses armes. Notre ange de la mort avait été formé au maniement de toutes sortes d’armes. Blanche comme à feu, du plus classique des fusils d’appoint à la plus exotique des fléaux agricoles. Ses ailes avaient d’ailleurs été conçu de par son aisance à manier jusqu’à les armes les plus durs à utiliser.

Malgré qu’il soit un homme fort et droit, son corps est une véritable passoire. Des cicatrices de pénétration de balle, coupure et petite brûlure en tout genre se révèle à quelques endroits de son corps. Mais sa plus terrible douleur lui vient de son dos où on peut apercevoir en son bas, avant le coccyx deux "bornes" d’implant servant à relier son arme aux nerfs optiques. En effet porter ses ailes lui ait été une épreuve terrible. Pour son corps comme son esprit, s’adapter à ces nouveaux "membres " avait été bien plus épouvantable que de simplement s’habiliter à une prothèse de bras. Il peut cependant les retirer ponctuellement (il faut compter 2 à 3 mois pour les retirer avec le moins de douleur possible et tout autant avant de le lui remettre). Mais il arrive alors qu’il ne les porte pas de ressentir un manque, une douleur fantôme, comme si son corps avait perdu quelque chose alors qu’elle ne lui appartient pas à la base.

Avec sa chevelure bleu indompté, il aborde très souvent une démarche nonchalante, mains dans les poches, toujours dans des postures assez détendus, détaché non sans afficher un regard sévère ou blasé. Mais malgré cela, c’est un garçon qui sourit à la vie. Il arrive juste d’être trop sérieux et ne se relâche jamais vraiment. Ce n’est pas un grand fumeur, mais il arrive de le voir avec une clope au bec dans son temps libre, quand on lui dit que ça finirait par le tuer, il se contente de souffler un rond de fumée et répondre "C’est pas la clope qui l’a tué, ça ne me tuera pas non plus. » Sans jamais revenir sur ce "il". Il est donc rapidement pensé que c’est un genre de toc qu’il a assimilé en hommage à quelqu’un mais cela n’en fait pas un grand fumeur non plus


Histoire

Il y a des mois de cela, dans une sombre salle de réunion. Un individu s’était invité à une rencontre entre des chefs de l’armée d’Atlas. Masqué et un modificateur de voix à disposition.

"Toc toc !"

"Cessez vos gamineries Binary. Asseyez-vous."

"Oh allons. Faut se détendre un peu ! Ça fait pas du bien à ces rides."

L’individu s’asseya alors de manière parfaitement décontracté, s’autorisant même à mettre les pieds sur la table. On pouvait sentir de l’agacement ou de la fatigue de la part des militaires.

"Je suppose que vous voulez connaitre le résultat de mes recherches ?"

"C’est pour ça qu’on vous a fait venir. Allez parler."

La tension était clairement tendu, les générales et sergent conviés ne semblaient pas là pour plaisanter. Binary, pirate informatique reconnu dans tout Solitas pour ses vols de donnés, chantage et vol de compte binaire semblait parfaitement détendu, semblant simplement attendre, les yeux fixé au plafond, sifflotant une comptine pour enfant sous son masque. Cela agaça un des gradés, frappant le poing sur la table.

"Pourquoi vous ne dites rien ! Parlez bon sang de bois !"

Le hackeur pencha lourdement la tête dans sa direction, sortant de sa manche une clé USB en continuant de jongler entre ses doigts. Beaucoup regardaient l’objet avec une certaine avarice, ce qu’elle contenait devait être d’une grande valeur.

"Et mon chèque ? Où est donc la mallette ? Les liasses ? La thune ! J’ai travaillé des semaines pour avoir ces données, en ne travaillant que depuis un cyber café miteux qui avait déjà de la peine à avoir la 4G. Alors du réseau je vous raconte même pas. Et puis le café était dégueulasse !"

"Les informations d’abord. L’argent ensuite."

Le pirate passa ses mains derrière la tête pour y prendre appui, semblant réfléchir à la proposition. Il soupira, semblant tapoté des touches dans le vide. Soudainement des écrans holographiques apparurent tout le long de la table.

"Voici donc tout ce que j’ai trouvé sur ce fameux Aero Dejan griffith. Aussi appelé the death ou ange de la mort. C’était un jeune garçon d’un village agricole en préfecture d’Atlas. C’était un garçon très vif et travailleur, aidant sans relâche son père. Du haut de ses 10 ans cependant un petit incident changea tout pour lui. Une force armée avant déboulé dans un champ à eux pendant qu’ils labouraient. Car un Grimm particulièrement dangereux semblait en activité. Il s’appelait Shai-Hulud, une sorte de ver géant qui pouvait bien avaler un éléphant entier d’une traite. Les forces armées ne suffisaient pas et leur ferme était sur la trajectoire du monstre. Aero eu cependant un trait de génie qui étonna les soldats les premiers. Les balles et les lames semblaient rebondir sur la peau du monstre. Il fallait donc attaquer de l’intérieur. Ils durent abandonner un véhicule de transport entier mais le plan était ingénieux. Dans ce véhicule, arrosé de sang de porc récupéré sur des abats de la ferme, se trouvait des explosifs, bondonne de gaz, lance-flamme, Dust de feu, C4 et pour finir le fuel même du véhicule se trouvait dedans. À l’aide d’une simple télécommande pour le C4, Tout explosa. Le ver éclata en morceau. Particulièrement impressionné par cette tactique, le chef d’escouade lui demanda circonspect de sa performance. Il lui répondit, le plus innocemment du monde.

"Bah des animaux qui se protège comme ça à l’extérieur peuvent pas se renforcer à l’intérieur non plus non ? On est tous fragile à l’intérieur."

La petite famille fut bien entendu remboursé à cause du sinistre de quoi les mettre à l’abri un temps."

Le hacker pris une pause, observant la salle entière observant tous les dossiers sur les écrans dispersés. Des faits dans les journaux, des rapports audio, des vidéos confidentielles, tout semblait réuni. Ce n’était même pas dit qu’ils écoutaient le pirate raconter. Il reprit alors son exposé.

"6 mois seulement après d’autres soldats vinrent, ce n’était pas cause d’une attaque. Mais une affaire. Ils voulaient emporter le gamin. Ses capacités avaient étonnées bien plus  qu’ils ne l’avaient cru. Mais il devait bien entendu passer un exercice physique. Apparemment la ferme lui avait permis de tenir une sacré forme. Il fut alors très rapidement envoyé dans une école primaire de Huntsman supervisé par l’armée."

Un des généraux, l’œil de verre brillant et sa balafre brillant toussa pour attirer son attention.

"Épargnez nous donc les détails. Venez-en directement aux cavaliers de l’avènement."

"Pfff… Vous êtes vraiment impatient, vous devez pas être de super compagnons aux feux de camp. Il se trouve que sur ces examens on s’était rendu compte que c’était un prodige. Le genre de pépite qu’on trouvait qu’une fois par siècle. Il était cultivé, physiquement prêt. Il fut donc hâtivement surveillé par un certain… Keith Shadis. Pourquoi vous lui avez rien demandé à ce charlot ?"

"Les réponses Binary, les réponses…"

"Que vous êtes sérieux ! Pétez un coup quand même. Ce Shadis avait un projet assez spécial. Créer un escadron de super soldat, jeune et malléable, qui servirait de service secret à Solitas. Des agents surpuissants et suréquipés dont les fonctions était notamment d’éliminer des Grimms trop dangereux pour y envoyer des Huntsmans ou des soldats d’élite, mais également une force de frappe militaire pouvant servir à des conflits armés ou… Des affaires plus sinistres. C’est ainsi qu’il recruta en plus d’Aero 3 jeunes "espoirs" et leur donna des noms de code tous en rapport aux cavaliers de l’avènement de la légende."

Les cavaliers de l’avènement, un mythe aux origines plus que floue et aux versions qui en sont tout autant varié. Pour certains c’était des Grimm à forme humaine, pour d’autres des créatures hybrides mi-homme mi-grimm qui aurait germé de sombres rituels. Ils semèrent la guerre, la discorde, la fureur et la mort. Leur fin aussi est sujet à changement, tué par un esprit aux yeux d’argents pour certains, calmé par ce même esprit pour d’autres. Certains disant que l’humanité les a simplement surmonté.

"Blutt Wilfrid Emett dit War. Il était la force de frappe de l’équipe, sa semblance, qui absorbait les matériaux par contact pour s’en faire une armure était une arme redoutable. Il était dit qu’il pouvait aussi absorber l’énergie enfoui dans la dust bien que cela était trop dangereux pour lui. Mazon Saphar Amita dit Strife, c’était leur assassin le plus doué, ses charmes lui facilitait grandement la tâche mais son pouvoir sur la gravité elle-même en faisait qui plus est une combattante violente et une espionne efficace. Et enfin Reg Fushita Ligna dit Fury dont la maitrise du sang faisait froids dans le dos, que ce soit une maîtrise pouvant bloquer votre flux sanguin ou former arme et armure avec le sien. Ces 4 jeunes enfants furent alors réunis et entrainé dans leur second cursus à Atlas, puis amené en secret à une formation plus approfondi. Sous la cape de l’équipe Ambr, les cavaliers furent alors entrainé à se battre, à tuer, à devenir des armes au service de Solitas. Ils furent en plus augmentés, que ce soit métaboliquement ou mécaniquement, leurs nouvelles armes fusionné grâce à des prothèses hautement avancés  et un sérum augmentant leur métabolisme. Ils étaient également équipé personnellement que ce soit de véhicule, d’arme secondaire ou de masque pour cacher leur identité. Bien sûr rien n’était très légal dans ce projet. Ils n’existaient donc pas au sein du gouvernement."

"Et… Quel sont les charges retenues contre eux ?"

Le pirate s’arrêta un court instant, cherchant ses données pour les présenter et continuer son exposé.

"Oh beaucoup de choses. Des faits d’armes comme une aide à une guerre civile dans les terres de Sanus, de l’espionnage à Vale, beaucoup de meurtre politique et de "personnes en sachant trop", L’armée les utilisaient un peu pour tout et pour rien. Je me demande comment il a fait pour échapper à votre contrôle. Vous les droguiez et hypnotisiez pour les rendre dociles non ?"

"Ce ne sont pas vos ! … Et vous vous le savez ?"

"Oooh d’après ce que j’ai trouvé, il a eu un traumatisme qui lui a fait voir le pot-aux-roses. En effet avant qu’il ne soit muté dans ce projet. Il avait rencontré une fille… L’amour de sa vie semble t’il. Une certaine Jade. Plus bourgeoise que Huntress d’ailleurs. C’était réciproque mais son nouveau *tousse* travail dût lui faire faire couper les ponts. Il avait alors un jour pour mission d’exterminer un riche entrepreneur. Tout devait disparaitre… Sauf que… Avec le temps Jade était passé à autre chose et c’était marié à la cible à tuer. Et dans sa folie… Il fut celui qui lui ôta la vie. Il l’a tenait dans ses bras. Ses ailes ensanglantées encore planté dans la bonne femme. Un cri larmoyant résonna violemment."

"Bien fragile… La drogue n’avait pas pu supprimer assez ses traits émotionnels pour en faire une arme conforme à nos souhaits."

"Aaaah ? Pourquoi l’avoir choisi pour diriger l’équipe alors ?"

"Son profil le rendait le plus à même de diriger les troupes et une équipe qui pouvait être aussi dissident. Mais à force il a du s’habituer à la drogue et déjouer l’hypnose, il remettait de plus en plus souvent nos ordres en question, toujours plus souvent. Et il a fini par déserter.  Mais vous n’avez plus qu’à répondre à notre question maintenant. Où est-il maintenant ?"

"Moi j’aimerais surtout savoir pourquoi il semble être si recherché. Selon ce que j’ai trouvé il a l’air d’avoir une prime encore plus élevé que moi."

"Il sait des choses confidentielles. Mais comme ces choses ne doivent pas se savoir, nous ne pouvons pas directement l’arrêter. Encore moins s’il se trouve en dehors d’Atlas. Mais il sait qu’il ne peut plus retourner ici ou se mêler à nos affaires. Appelons ça un exil politique. Mais répondez maintenant. Où. Est. Il ?"

Binary se leva, se dirigeant en bout de table vers le commandant ayant posé la question. Il prit la clé USB et la glissa sur la table.

"Les réponses que vous cherchez… sont là-dedans. Maintenant parlons de ma paye."

Sans le moindre commentaire il prit la clé et l’inséra dans son ordinateur accédant directement aux données à l’intérieur. Il n’était plus question de trainer désormais. Aero devait être arrêté ou au moins être mis sous surveillance.

"Votre paye vous sera transféré dans les heures qu’y viennent. Vous pouvez disposer désormais."

"J’ai juste une dernière question pour vous amiral… Ou capitaine, commandant, qu’importe. Vous savez bien que pour trouver certaines informations, j’ai dût me rendre dans vos propres bases de données. Pourquoi ne simplement pas y avoir jeté un œil vous-même ?"

"C’est. Confidentiel. Maintenant sortez d’ici"

Le pirate sortie alors en haussant les épaules. Semblant chantonner gaiement.

On le retrouva plus tard dans une taverne, bien loin d’Atlas, deux choppes de bière se percutant, son masque posé sur la table.

"J’arrive pas à croire que t’ai voulu les berner à ce point. Ce cheval de troie va foutre un beau merdier"

Le pirate se révéla être une femme, au visage ébène et latino. Semblant aussi très fêtarde. Elle parlait à quelqu’un avec qui elle semblait avoir passé un contrat. C’est alors que le sujet de toutes ses recherches se dessina dans l’ombre. Elle parlait à Aero.

"En plus ils m’ont toujours pas payé. Heureusement que tu es un homme de parole toi."

Aero lui présenta une liasse de lien tout juste sortie du distributeur. La pirate compta chaque billet.

"Une chance que mon vieux contact m’est prévenu avant que ça ne tourne mal. D’ailleurs pour une hackeuse tu es très facile à contacter. M’enfin avec ça ils ne sont pas prêt de me retrouver. Le virus devrait couper pas mal de leurs actions pendant un moment. Je devrais pouvoir respirer tranquille."

"Je peux te poser une dernière question disons, d’amie à ami ?"

"Essaie toujours, tu verras si je peux y répondre."

Aero buvait dans sa choppe, Binary le scruta un court instant, et continua à tapoter des doigts sur la table.

"J’ai cru découvrir dans mes recherches que t’as été embauché comme prof. Comment t’as réussi ça ? C’est pas comme s’ils allaient le communiquer à Atlas la minute après non ?"

Aero haussa les épaules, regardant à la fenêtre, les étoiles scintillantes aux alentours de cette auberge.

"Meh. J’imagine que j’étais sous une bonne étoile. Ozpin a été très ouvert à mon histoire et il a décidé de me garder sans juger ni mes crimes, ni leurs machineries. Je suis qu’un homme parmi d’autres. Il m’a engagé pour mes compétences. Pas pour mon passif. Alors bon. Mais c’est à mon tour de te poser une question qui tient compte de notre contrat. Dans tes recherches… Tu as trouvé des informations sur les autres ?"

La pirate tapota de nouveau dans le vide, 3 petits écrans apparaissant à lui, avec divers information, article de journal et même note de blog.

"Ça a été plus simple que pour toi, vu que tu avais effacé tes traces personnels. Pour Blutt apparemment il est toujours dans l’armée. Sa soif de service à la nation l’aurait encouragé à rester."

"Sa soif de meurtre et de guerre surtout… Continue."

"Reg lui semble être devenu un brigand. Particulièrement libre dans l’assassinat. On dit même qu’il serait devenu cultiste."

Il se contenta de soupirer en entendant la nouvelle. Cela ne semblait guerre l’étonné. Des quatre il était bien le seul à s’acharner sur un cadavre à terre pour le voir faire gicler son sang en fontaine. Un psychopathe à en devenir.

"Et Mazon ?"

"C’est bien elle qui me pose le plus problème. Cette fille n’a pas beaucoup fait parler d’elle dans les médias. J’ai eu de rare données disant qu’elle était devenue une huntsman pèlerin et qui voyageait de pays en pays."

"Oui… Bien avant moi elle exprimait une forte envie de liberté. En espérant que l’oiseau ai pu percer sa cage… Merci pour tes lumières. Maintenant si tu veux bien m’excuser, j’ai une rentrée à assurer demain."

Le chasseur se leva en saluant la pirate, enfourchant sa chopper, son masque lui servant de casque et démarra pour retourner à Beacon. La pirate n’eut pas plus de réaction qu’oser les épaules en lâchant un petit "Boop" avant de disparaitre.

Un peu de vous

Âge : 23 ans
Comment avez-vous connu le forum : Ceci est un double compte.
Commentaire : C’est Kray au clavier c:
Un peu plus de vous : let’s do this
Code de règlement :

Revenir en haut Aller en bas
L'incarnation de la Mort. Dossier de la team Ambr n°004 [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RWBY : New Dawn :: Administration :: Présentation-
Sauter vers: