Of Soul and Blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: La Chambre de Nora :: L'Univers de RWBY :: Fanfictions
avatar
Huntsmen & Huntresses
Huntsmen & Huntresses
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Liens Ⱡ : 970
Date d'inscription : 23/02/2017
MessageSujet: Of Soul and Blood Dim 20 Aoû - 7:00
Salut ! Bon, euh, comment commencer... Ah oui. Bon, vous me connaissez bien évidemment et l'idée me traite depuis un moment d'écrire un truc, un crossover entre l'univers de Bloodborne mais aussi RWBY. Je ne sais pas si ce ne serait qu'une petite suite de chapitre ou bien si ce sera une véritable fic. Je ne sais même pas si je vais continuer... Mais qui vivra verra ! Enfin bon. En voici l'introduction. Au passage, s'il y a des erreurs, c'est que ca fait un petit moment que je n'ai pas regarder RWBY, alors désolé en avance o/ Je m'excuse aussi pour les fautes de grammaires !

  • Of Soul
  • And Bood
Introduction
Sous la grande lune du Rêve du Chasseur, Gehrman restait sous l'arbre se trouvant sur la colline, surplombant les champs de tulipes blanches qui s'étendaient sur une longue distance depuis cette vue, ou les pierres tombales faisaient tache. Le vieux Chasseur était comme d'habitude assis sur sa chaise, y observant les alentours depuis son siège. Le vieillard ressemblait ainsi à un aigle, veillant sur la quiétude du Rêve. Ses yeux étaient attentifs au moindre signe d'activité. Le vent soufflait sur ses cheveux dépassant son chapeau usé par le temps, les faisant virevolter doucement, tout comme les fleurs au sol. L'air était frais, comme a l'habitude, et agréable. Autrefois, il avait apprécier le lieu, y observant les tombes des anciens Chasseurs ayant été réveillés du Rêve. Tous célèbres. Gehrman se souvenait de leurs noms, hommes et femmes.

Mais le vieil homme, lui, ne se souvenait plus de leurs visages.  

Combien de fois le cycle s'était-il terminé avant de recommencer de nouveau ? Combien de Chasseurs ont réussi ?

Combien de Chasseurs ont succombé au Sang ? Les rues de Yharnam sont aussi bien infestées de monstres que ceux qui ont juré de chasser les monstres. Gherman émit un soupir. Le vieillard avait oublier tant de chose durant les nombreux cycles. La porte grillagée menant vers son lieu de tranquillité s'ouvrit et ses yeux se posèrent sur une silhouette féminine marchant vers lui, montant la petite colline.

Le visage illuminé par le clair de lune, la Poupée s'arrêta aux pieds de Gerhman, dardant ses yeux d'argents bienveillants et son visage formant l'éternel sourire maternelle. Ses cheveux d'une blancheur de neige flottaient, eux aussi, dans l'air.

-Gerhman, il est temps, dit-elle de sa voix douce.

Un pli apparut entre les sourcils de Gerhman.

-Bien. Faite-le entrer... Il doit attendre impatiemment.  

La Poupée fit une vénérable courbette et tourna les talons. Levant ses yeux sombres au ciel, Gehrman regarda le plafond, qui n'avait malheureusement aucune étoile. Aussi loin de ce que Gehrman pouvait s'en souvenir, ils ressemblaient aux diamants, blanches et immaculés, brillant dans le ciel d'encre. En tant que jeune Chasseur, il n'avait jamais fait attention aux détails de ce genre. Mais maintenant qu'il restait prostré sur sa chaise roulante, le vieux Chasseur regrettait l'absence d'astres nocturnes, autre que la Lune...

Il fut tellement plongé dans son observation qu'il en oublia la présence de la Poupée accompagnée du Chasseur.
 
-Gehrman... ?
 
Le vieillard papillonna doucement des yeux et tourna son regard vers le Chasseur. Ah... L'habituelle tenue des Chasseurs de Yharnam. L'épais long manteau fait du tissu noir terni par les cendres des flammes, d’où dépassait le manche en bois d'un pistolet que le Chasseur affectionnait malgré son ancienneté, et sur son dos, se trouvait une lame très grande qu'il ne reconnaissait que trop bien. Celle d'un ancien Chasseur qu'il avait connu autrefois...Ludwig. Et il ne savait pas ce que pouvait donc contenir le coffre de ce Chasseur. La Chasse avait été longue et fructueuse pour celui-ci.
 
-O brave Chasseur... Tu t'es bien acquitté de ton devoir, fit-il en l'observant droit dans les yeux du jeune homme, celui-ci ayant de beaux orbes bleus. La Nuit se finit bientôt, et il est de mon devoir dès à présent de me montrer miséricordieux. Car je te libérerais de ton fardeau, et de ce fait, te réveilleras dans l'autre monde, sous une aube radieuse. Mais pour cela, je vais devoir te tuer.
 
Nombre de Chasseur, auparavant, avait exprimer un grand soulagement aux paroles de Gehrman. Les longues nuits dans les rues et autres endroits sombres et lugubres de Yharnam et de ses alentours ont mis à rude épreuves les plus braves et fort d'entre eux. Chaque mort qu'ils avaient subis avaient nullifier leurs actions et, de nouveau, devait parcourir les mêmes sentiers barrés de ronces meurtrières pour parvenir A leurs fins. Cependant, le Chasseur devant lui ne montrait aucun soulagement ni aucune peur, de même que la méfiance, face aux propos de Gehrman.

Mais de la tristesse. Un sentiment de culpabilité s'empara de Gehrman. Il ne pouvait rien faire d'autre, mais que comprendre la réaction en partie la réaction du jeune Chasseur devant lui. Il comprenait, car la Chasse et les cicatrices de la Longue Nuit était empreinte en lui, ainsi que les mécanismes habituels psychiques mais aussi physiques des Chasseurs. Que lui resterait-il, au réveil ? Il ne connaissait pas l'histoire du jeune homme devant lui, sinon qu'il avait vécu quelque chose de terrible. Un trouble dans l'enfance tumultueuse ? La vie était cruelle, mais elle était ainsi. De nouveau, la culpabilité rongea l'esprit du vieil homme, en voyant le regard du Chasseur devenir mélancolique.

-Il est de mon autorité, et mon devoir avant tout, fit Gehrman sur un ton autoritaire, de te libérer de la Longue Nuit.
 
La Poupée posa une main bienveillante sur l'épaule du Chasseur. Celui-ci avait baissé son regard au sol, mais par tristesse ou dépit, Gehrman ne saurait le dire. Le Chasseur releva cependant son regard et acquiesça en silence d'un signe de tête. S'approchant de Gehrman, le Chasseur se mit ensuite sur ses genoux, le regard bas, alors que la Poupée observait le spectacle avec un air inquiet et que Gehrman se relevait avec l'appui d'un bâton, qui, une fois que le vieillard se fut debout, prit l'apparence d'une faux gigantesque et d'apparence violente.

Levant sa faux en l'air, Gehrman conservait son expression neutre au visage.

Ça allait être comme toutes les autres fois. Une mort nette et rapide, sans douleur.

Et il allait l'abattre sur la nuque du Chasseur...

… Mais un tremblement de terre soudain et puissant l'arrêta dans son geste, alors qu'il allait abattre le jeune homme.
 
Presque instantanément, se tenant bien campé au sol avec l'aide du manche de sa faux, Gehrman tourna son regard aux alentours. Rien. Mais le Chasseur, qui s'était relever avec l'aide de la Poupée, posa une main sur l'épaule de Gehrman et pointa vers la Lune. Le vieillard y tourna ses yeux et, dans une peur sans nom qui lui parcourut l'esprit, mais aussi l'échine, vit une affreuse scène.
 
La Lune avait pris une teinte rouge sang et semblait s'obscurcir dans certaines zones comme si une mer d'encre s'y abattait. Elle s'agrandissait, recouvrant presque la totalité de la surface de la lune, s'y déversant en une marée dévorante et dévastatrice. Mais le pire venait d'arriver. Sans comprendre pourquoi, sur la surface de la mer d'abysse, ils y virent tous les trois des images dérangeantes. L'image d'une ville énergique a la technologie inconnue, bien plus évoluée que celle des Chasseurs selon ce que Gerhman comprenait en voyant l'aspect étrange des bâtiments et des rues, se changea pour une vision d'horreur.

Du sang, des cadavres, de l'horreur partout. Des créatures noirs dotés d'une paire de yeux rouges envahissaient les rues par des vagues sans fins, y détruisant tout sur leur passage. Les images changèrent ensuite pour ce qui y ressemblait à une académie avec une grande tour, détruite par un grand dragon noir, un reptile de légende, à la surprise du trio.
Mais Gehrman y vit le pire. Une Lune brisée en morceaux, et une énorme porte en fer au milieu de nulle part... Et la Présence Lunaire qui s'y infiltre, dans ce monde qui lui était inconnu. Trois cris inhumains et stridents percèrent soudainement le ciel, et les deux Chasseurs ainsi que la Poupée durent couvrir leurs oreilles pour ne pas abîmer leurs tympans plus en avant.
 
Alors une forme humanoïde aux yeux rouges apparut sur la Lune. Haute de quatre mètres visiblement, faite d'ombre et de ténèbres, des bras d'une maigreur squelettique pourvues de mains aux longs avec des griffes d'une trentaine de centimètre, elle entama sa descente sur le plan du Reve du Chasseur, avec une lenteur telle qu'on l'aurait prise pour la Mort cherchant son tribu. Se tournant vers le jeune Chasseur et la Poupée, Gehrman remarqua que celui-ci avait sorti de son énorme fourreau une longue lame en argent, luisant presque sous la lune.

-Jeune Chasseur, il te faut partir, maintenant !
 
Gehrman se mit en position, la faux prête pour trancher. Mais il n'entendit pas de bruits de pas s'éloignant de lui et de la colline. Un rapide regard par-dessus son épaule et Gehrman vit que le Chasseur avait sorti son énorme lame de son fourreau, faite d'un métal dont il n'en avait jamais connu l'origine. Il vit dans les yeux de son apprenti une indéfectible loyauté que peu, sinon que seul le Chasseur ici présent, lui en avait démontré. Loyal jusqu'au bout, hein, pensa Gehrman amèrement.

-Part. Maintenant, fit Gehrman durement.

Le Chasseur tourna un regard interrogateur vers son mentor, se demandant pourquoi il voudrait faire face seul.

-Cette entité est bien trop forte pour nous deux, jeune Chasseur ! Part ! Part, envole-toi, pauvre fou ! Il te faut partir ! À mon grand regret, ton devoir de Chasseur n'est pas encore fini... Part ! Il te faut protéger cette ville que nous avons vu de ce que cette... Monstruosité lui réserve ! Protège-les de ce que je n'ai pu faire auparavant.
 
Alors que le Chasseur allait protester, il se tint hors de portée de Gerhman, car en les yeux sombres du vieillard, il y vit une lueur de détermination, une flamme vive et ardente. Dans toute sa splendeur, Gehrman se tenait debout sur la colline, auprès de sa chaise roulante, paraissant bien plus grand et plus impressionnant ainsi. L'aspect du vieillard bienveillant et tranquille avait été remplacé par celui du Premier Chasseur, un titre honorifique que peu ont pu avoir la chance d'obtenir. Il put voir ainsi Gehrman dans toute sa splendeur... Un formidable tueur de monstre et de bêtes viciés par l'Ancien Sang.
Intimidé par le regard du vieillard, le Chasseur obtempéra et avec regret, il rangea la lame dans son fourreau et tourna les talons. La Poupée tint cependant position. Gehrman regarda celle-ci avec tendresse.

-Protège-le... Protège-le du mieux que tu peux et guide-le.
 
Une lueur de regret vint dans les yeux de la Poupée, mais obéit aux demandes de Gehrman. Elle tourna les talons et courut rejoindre le Chasseur qui se dirigeait vers la petite chapelle non loin, se trouvant sur une autre colline surplombant le cimetière. Gehrman tourna de nouveau son regard vers la silhouette descendant du ciel, qui posa un pied au sol. Il savait que même avec ses capacités et son expérience, il n'y survivrait pas. La seule chose qu'il pouvait faire était de gagner du temps pour son apprenti et laisser la Poupée, intimement liée au plan du Rêve, de l'emmener vers cette étrange contrée. Un petit sourire vint sur son visage.
 
Depuis toujours avait-il rêvé de cet instant... De mettre fin au devoir le liant au monde. De ce monde. Et de retourner dans son foyer pour y mener des jours tranquilles en solitaire. Mais il savait. Il savait que le devoir d'un Chasseur était jusqu’à la mort.
 
-Ce soir...

Gehrman posa un pied derrière, un autre bien campé sur le sol devant, tandis qu'une aura blanche et bleu entoura son corps.

-Gehrman rejoint la Chasse.

                                                                           
*

Se ruant dans la chapelle qui était plutôt l'Atelier, le Chasseur se dépêcha vers le coffre qui faisait office de lieu de stockage pour ses objets. Ouvrant celui-ci à la hâte, et en cherchant aux alentours avec l'aide de la Poupée, il y jeta tout ce qu'il pouvait y trouver. Livres, gemmes de sang, parchemins anciens, textes relatant ses connaissances sur les créatures qu'il avait chassés et selon ce qu'il avait appris sur le monde. Tout ce qui préserverait ce qu'il pouvait de données de ce monde, par peur de le voir disparaître. Des instants plus tôt, le Chasseur avait senti une puissance immense émaner de la silhouette d'ombre, et convaincu par Gerhman, s'était dit qu'il fallait préserver ce monde, aussi vicié et morbide soit-il.
 
L'éclat de cris et de lames tranchant quelque chose vinrent se faire entendre, ainsi que de cris inhumains. Le Chasseur dut user de toute sa volonté pour ne pas se précipiter auprès de son mentor pour l'aider. Ce monde allait-il être seulement protéger de cette bête ? Il ne le savait pas. Mais il valait mieux essayer. Il ne prit qu'avec lui le nécessaire du Chasseur, se trouvant dans une besace de cuir qu'il passa autour de lui.
 
-Mon brave Chasseur, il faut se dépêcher, fit la Poupée dans un ton qui manquait l'émotion d'urgence, mais le Chasseur le sentait, ce ton d'urgence. Acquiesçant aux propos de cette dernière, il referma le couvercle du coffret et suivit la dame aux cheveux blancs hors de l'Atelier. Il jeta un dernier regard vers celui-ci, qui était en train de brûler, bien qu'il ne semblait pas voir les flammes dégrader le matériau des lieux. Et il ne put se résoudre à regarder vers la colline ou se trouvait Gehrman...

Suivant la Poupée vers une des falaises du Rêve, il vit celle-ci l'inviter pour se tenir proche du bord. Avec une certaine hésitation, ne sachant pas ce que cachent ces nuages épais, il obéit la Poupée et celle-ci vint lui prendre les mains dans les siennes.
 
-Ne vous inquiétez pas, mon bon Chasseur, il ne vous arrivera rien de mal, fit la Poupée. Presque instinctivement, il vint les serrer très fort, se rappelant d'une chaleur autrefois oubliée. Une chaleur agréable, malgré les mains froides de la Poupée.
 
Il sentit cependant quelque chose se glisser dans une de ses mains et y jeta un coup d'œil, y voyant une pierre grise aux reflets argentés qu'il ne connaissait que trop bien. Une pierre de larme, qu'il avait obtenue en offrant a la Poupée un ancien bijou accroché aux cheveux de la Poupée. Le Chasseur regarda dans les yeux de celle-ci.
 
-Vous serez toujours lié en ces lieux par votre devoir de Chasseur, mais les conditions présentes de votre départ sont non-conforme aux traditions, fit la Poupée. Je ne sais pas ce qui vous arrivera une fois arrivé en ces lieux... Car moi-même, je sens comme une énergie en moi, une énergie qui me montre sans que je ne le vois ni que je le sache comment vous emmenez en ce monde.
 
Elle pointa ensuite un Messager se trouvant dans la petite fontaine, regardant le Chasseur avec ses orbites noires.

-Les Messagers feront de leur mieux pour vous aider, mon brave Chasseur... Prenez en main vos responsabilités et faite de votre mieux.
 
Et elle poussa le Chasseur dans le vide, et sa vision s'assombrit lentement, entendant néanmoins les dernières paroles de la Poupée, qui semblait si lointaine en ce moment.

-Protégez-le, Flora... Qu'il soit sauf et y trouve le réconfort...

                                                                                     
*
-Ruby Rose !
 
La jeune fille sursauta au cri soudain et tomba de sa chaise, ce qui provoqua l'hilarité de la classe en entier ainsi que le regard désapprobateur de Weiss Schnee. Son cœur battait la chamade et elle leva ses yeux d'argent vers un homme aux cheveux verts dotées de grosses lunettes.

-Pouvez-vous me dire quel est la faiblesse d'un Boarbatusk ainsi que son mode d'attaque le plus commun, miss Rose ?
 
Elle eut de la peine pour comprendre les paroles rapides du professeur, mais néanmoins, elle en comprit l'essentiel. Toujours assise au sol, sur son pauvre derrière endolorie, elle déblattait ce qui lui passait par la tête.

-Euh... Euuuh... Ah ! Son ventre, car une bonne partie de son corps est recouverte de l'armure que la plupart des Grimms possèdent sauf au ventre, en faisant de lui une excellente forteresse mobile sur ses pattes, mais aussi une piètre défense, car son ventre est a découvert ! Pour attaquer, il peut foncer en roulant sur lui-même sur ses victimes.
 
-Excellent, miss Rose ! Fit Oobleck avec son air de hamster dopé habituelle, tandis que Ruby Rose se releva et se rassit sur sa chaise timidement.
 
Weiss lui donna une tape discrète derrière la tête d'ailleurs.
 
-Les Boarbatusk sont de grands adversaires ! Ils ont en effet tendance à foncer vers leurs proies sans réfléchir et usent grandement de leur taille et de leur force pour les abattre, avec l'aide de leurs défenses, évidemment ! Mais attention. Ils sont aussi intelligents que certains Grimms le sont, et peuvent même chercher a en désarmer les pauvres étudiants que vous etes de vos armes, comme l'avait une fois expérimentée Weiss Schnee ici présente dans un cours de professeur Port. Me tromperais-je, miss Schnee ?
 
-Non, professeur Oobleck, je--

-DOCTEUR OOBLECK !

Surprise, Weiss se rattrapa néanmoins.

-Je me suis en effet faite désarmée par un Boarbatusk durant un cours de professeur Port avant de finalement l'abattre, merci les propos de Ruby qui m'ont distraite !

La jeune fille aux cheveux noirs se fit plus petite tandis que la classe réfrénait leurs rires. Était-ce de sa faute si elle s'était endormie en raison de son insomnie passagère et des heures d'études tardives ? L'étudiante se claqua les joues deux fois avant de reporter son attention sur le cours. Le professeur était une véritable pile humaine, et bougeait si vite que ses jambes semblaient ne pas bouger du tout, et que ses déplacements furent plutôt comparables à des glissades au sol.
 
Une heure passa et finalement, la cloche signalant la fin du cours retentit bruyamment.

-N'oubliez pas, vous avez un exposé oral à faire ce vendredi et un devoir d'une quinzaine de page traitant sur la relation Faunus-Humain depuis la dernière décennie à remettre demain ! Le temps vous est compté et je sais que les vacances approchent, mais un peu d'effort et l'enfer ne s'abattra pas sur vous !

Mais Ruby ne put en entendre davantage parmi le brouhaha des chaises qui glissèrent sur le sol et des élèves qui bavardaient en quittant la salle. Suivant son amie Weiss, Ruby attrapa ses affaires, et, sur un ton plaintif, Ruby s'adressa à Weiss.
 
-Mais, Weiss, tu aurais pu me couvrir !
 
-Et ainsi te donner la chance de m'user comme 'alliée' pour tes prochaines siestes en classe, Ruby ? Non, pas question. Moi, Weiss Schnee, je fais des efforts colossaux pour toujours être au top du top, et tu devrais en faire de même, Ruby Rose ! Elle accompagna ses paroles d'un ton tranchant et sec, sans même lui accorder un regard, continuant la marche. En tant qu'étudiante de Beacon, il est de ton devoir de lui rendre honneur !

Ruby tenta de poursuivre la conversation, mais l'arrivée d'une blonde aux yeux d'améthyste l'interrompit dans son élan, celle-ci entourant d'un bras puissant l'épaule d'une Weiss surprise.

-Salut la compagnie ! Vous allez bien ?!

-Lâche moi, Yang Xiao Long ! Dit-elle en repoussant avec violence le bras de la blonde.

-Wow, wow... Calme toi, reine des neiges ! Je suis peut-être de flamme, mais je ne vais pas te faire fondre pour autant, fit Yang avec un sourire, levant les mains devant elle en signe de défense. Alors, votre cours était comment ?

-Fascinant, fit Weiss avec un air hautain, mais Ruby avait trouvé qu'il était plus fascinant de rêver que de participer au cours.

-Ruby, as-tu vraiment dormi en plein cours ? Demanda Yang avec un froncement de sourcils.

-Mais ce n'est pas ma faute ! Je suis restée éveillée assez tard pour faire mes devoirs ! Fit Ruby en se défendant avec véhémence, les bras croisés. La théorie, je suis douée, mais pas quand il s'agit de faire des tonnes de pages ! Le professeur Port est dur avec nous...

-Ruby, ces devoirs qu'il nous avait remis date d'un mois...

-Et alors ? Je peux bien m'accorder une pause de temps en temps !

-Tu t'y es mise rien que la semaine dernière...

Ruby eut le rouge aux joues.

-Une longue pause ! L'école, c'est stressant !

-Elle a raison... Fit une voix calme et posée.
 
Les regards se tournèrent vers une fille aux longs cheveux noirs descendant jusqu'au haut du dos, ses yeux d'or se posant sur le trio.

-Il y a deux semaines, nous nous sommes débrouillés pour arrêter une horde de Grimm et nous avons combattu des extrémistes de la White Fang, tout de même. Aucun autre étudiant n'avait fait comme nous, je le crois bien, surtout en de telles circonstances. Nous ne sommes pas ordinaires, les filles.

-Rien ne l'est, ici, fit Weiss en désignant la zone tout autour des filles. Mais bon... Moi, j'ai surtout fin, tout comme bon nombre d'entre nous, j'imagine. Alors allons vers la cafétéria et mangeons bien, vous voulez bien ? Je crois qu'aujourd'hui, il y a thon et légumes sautés pour ce midi...
 
Le ruban dans les cheveux de Blake s'agita et un petit sourire affamé s'afficha sur son visage. Suivant Weiss et Blake qui semblait plus courir sur place que de marcher, le quatuor arriva à destination et s'installèrent à leur table.
Alors qu'ils étaient en train de manger, ils furent rejoints par un garçon blond et aux yeux bleus.

-Salut, Jaune, fit Ruby avec un grand sourire en avalant une portion de thon.

-Salut, les filles, fit Jaune avec un soupir. Les cours ont été comment ? Personnellement, professeur Port avait passer une bonne partie du temps à raconter sur ce qu'il avait vécu en tant qu'ancien Huntsman.
 
-Personnellement, répondit Weiss, malgré le fait que Ruby avait tenter de parler, nous avons eu un cours sur l'histoire, mais un rappel rapide sur les différents Grimms que l'on peut combattre et leurs points faibles.
 
Yang, s'amusant à observer Blake se goinfrer avec le thon, répondit ensuite.

-Ah, le professeur Port... Ce n'est pas pour être méchante, mais il est parfois gênant. Je veux dire... Il avait déjà flirté avec moi ! Elle eut une grimace d'inconfort.
 
-Ne sois pas méchante avec lui, Yang, fit Pyrrha qui venait de s'installer avec le groupe, aux côtés de Jaune. Il ne fait que te complimenter, il est un peu... Vieux jeu, je dirais.
 
Elle accompagna ses propos avec un sourire d'ange qui pouvait en charmer plus d'un. Sauf Jaune, qui s'amusait avec sa nourriture.
 
-Ou bien, c'est un vieux pervers, fit Cardin, un malabar raciste, qui passa près d'eux. Remarque, je ne dirais pas non pour toi, Yang !
 
-Et il n'y a pas de mot pour dire à quel point elle te refuserait facilement, Cardin, répondit froidement Weiss, de même qu'il n'y a pas de mot pour dire à quel point tu es une déception pour le reste du monde.

Cardin se retourna, le visage rouge comme une cerise, visiblement au bord de l'explosion tandis que ceux de l'équipe RWBY ainsi que Pyrrha et Jaune explosaient de rire. Il allait en venir visiblement aux mains mais en voyant une Glyda Goodwitch entrer dans la salle, il ravala sa fierté blessée et se retourna, errant de nouveau entre les tables.

Ruby se fit toute petite tandis que la grande blonde s'approchait, avec sa cravache et son air si sévère. Elle avait toujours éprouvé une certaine crainte envers l'une des plus brillantes femmes de Beacon et assistante d'Ozpin, mais aussi du respect. Glynda stoppa sa marche proche de leur table et, ignorant les autres étudiants qui jetaient des regards intéressés vers le groupe, elle racla sa gorge.

-Ruby Rose ?
 
Elle sursauta au ton cassant et leva son regard vers celle-ci, timidement. Mais elle se raidit, essayant de paraître plus brave, prenant un ton plus sérieux.

-Oui, madame Goodwitch ?

-Vous avez été sélectionnée, vous et votre équipe, pour participer à une mission en dehors de l'Académie, si vous le désirez. En récompense, si vous effectuez cette mission, l'on vous attribuera à toute un bonus dans vos notes scolaires et dans le semestre qui s'en vient. Je suis sûr que vous ne refuserez pas, n'est-ce pas, miss Rose ?

La lueur dans les yeux de Glynda intimida quelque peu la jeune étudiante aux cheveux noirs et celle-ci acquiesça.

-Oui, bien sûr ! En tant que future Huntress et Huntsman de l'Académie de Beacon, nous nous devons d'en apprendre le plus possible afin d'être apte à protéger le monde, madame Goodwitch ! Nous n'allons certainement pas refuser !
 
-Fort bien, miss Rose, fit-elle en sortant son Scroll et en appuyant sur l'écran tactile. Dans une heure, vous serez prête, je suppose ?
 
-Oui, certainement ! Répondit Ruby avec enthousiasme.

Sur ces mots, alors que Glynda était en train de partir, Blake se permit d'ajouter, délaissant son plat un instant.
 
-Madame Goodwitch ? Puis-je vous demander en quoi consistera notre mission ?
 
La blonde se retourna vers Blake.

-Explorer un village récemment abandonné et rechercher des survivants. Pour cette mission, vous serez accompagné par un membre du personnel, évidemment.
 
-Et qui sera ce membre du personnel ? Demanda Yang sur un ton curieux et hésitant.

-En quoi serait-ce utile pour vous de savoir le nom de l'individu qui vous accompagnera ? Répondit Glynda sur un ton qui ne laissait place en aucune réponse.

Yang se rassit donc et retourna manger silencieusement, l'air préoccupé, tandis que Glynda partait.
 
-Je ne veux pas que Port nous accompagne... Au moins, Oobleck est bien plus vivable.
 
-Yang...

-Je sais, Pyrrha, sois gentille avec lui, dit Yang avec un soupir, mais retrouva le sourire. Hey, au moins, ça nous fera des points gratuits sur le bulletin ! Et d'ailleurs Weiss, je ne t'ai pas féliciter pour tout à l'heure ! Merci de m'avoir défendu, même si ce n'était pas nécessaire !

Elle accompagna ses propos d'une puissante tape dans le dos de l'héritière Schnee, dont la viande de thon sur sa fourchette s'échappa pour atterrir sur son uniforme.

-YANG ! MA TENUE !  

Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Huntsmen & Huntresses
Huntsmen & Huntresses
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Liens Ⱡ : 970
Date d'inscription : 23/02/2017
MessageSujet: Re: Of Soul and Blood Hier à 22:19
Voici le premier chapitre /o/

  • Of Soul
  • And Bood
Chapitre 1: Rencontre tumultueuse
S'observant dans la glace, Weiss vérifiait l'état de sa robe de combat, ayant délaissé l'uniforme scolaire de l'Académie de Beacon pour se changer en quelque chose de bien plus confortable, mais aussi pour quelque chose digne de la famille Schnee, faite par la famille Schnee, et pour la famille Schnee. Observant sa robe blanche et noir aux bordures sombres, l'ajustant au niveau de la taille pour ne pas avoir l'impression de manquer d'air, elle se jugea digne et afficha un air un peu plus fier. Elle paraissait surtout un peu plus grande avec ses cuissardes blanches aux talons noirs.

-Weiss ! Es-tu prête ?!

-Oui, un instant !

L'héritière arrangea ses cheveux blancs avec une queue-de-cheval comme d'habitude avant de sortir de la toilette, observant le reste de l'équipe s'habiller et se préparer. Chacune avait adopté une tenue différente. Ruby avait une chemise aux manches longues aux manchettes entourées de petites ceintures noirs, et par-dessus la chemise, se trouvait le vêtement qui était un mélange entre une salopette et un corset. Pour Yang, c'était une chemise noire par-dessus une veste noire aux manches roulées dont les extrémités étaient dorées. Autour du cou, elle remarquait un étrange médaillon sphérique avec une gemme d'améthyste en son centre, d'une belle facture, si belle que Weiss se surprenait parfois à en jalouser Yang pour en avoir la possession. Elle avait d'ailleurs de belles bottes noires avec sangles en or, auquel se trouvait attachés des rubans blancs dont elle en ignorait la signification, et en ignorait tout autant celui de l'étrange morceau de tissu violet pendant sur sa taille en s'accrochant à la ceinture.

Blake était cependant plus sobre au niveau de la tenue. Elle ne perdait pas de temps et celle-ci préférait faire les choses rapidement. C'était une chemise blanche avec une fermeture éclair aux bordures noires dont les manches étaient mi-longs, avec un col en V, habillée aussi d'une paire de pantalons noirs avec des bandes grises sur les bords, maintenant le pantalon avec une ceinture sombre. Des rubans entouraient ses poignets, sombres comme sa chevelure, et ses bottes étaient de la même couleur.

-Alors, vous êtes prêtes ? Vous avez avec vous vos munitions de DUST et vos Scrolls ? On ne peut pas se permettre de nous faire voir comme une bande d'amatrices. Personnellement, je---

-Oui Weiss, on le sait, coupa Yang alors qu'elle s'armait d'Ember Celica, on sait très bien que tu as toujours tes capsules de DUST prêtes et que tu en emmènes toujours avec toi dans tes petites pochettes en quantité généreuses. Tu nous refais le même discours très souvent. On n'est plus des enfants !

-Dis ça à Ruby, répondit Weiss en lui envoyant un regard accusateur.

-Nous sommes tous des enfants, que nous le voulions ou non, fit Blake qui arrangeait ses deux lames, en y ajoutant quelques pincées de DUST dans ses munitions, protégeant Ruby, mais aussi pour désamorcer le conflit imminent. Nous ne sommes pas des étudiantes pour un rien, les filles. Nous sommes ici pour apprendre, aussi bien à nous connaître nous-même, mais aussi les autres ainsi qu'à protéger ce monde.

-Oui ! Maintenant, nous devrions bouger avant que le professeur auquel nous avons été assignés ne perde patience et vienne nous gronder ! Fit Ruby en sortant rapidement de la chambre de l'équipe, aussitôt suivi du reste du groupe.

-Allez, faisons la course ! Dit aussitôt Yang en sortant de l'Académie, non sans avoir bousculé au passage quelques pauvres malheureux passants.

-Yang, non, ce n'est pas une question de faire la co--

-JE VAIS GAGNER ! Cria soudainement Ruby en poursuivant sa sœur en courant, suivit aussitôt de Weiss qui leur hurlait de bien se tenir.

Dans un soupir, Blake fut celle qui marchait calmement sur les pavés de l'école, passant près de la fontaine centrale de l'école.

-Il ne sert à rien de courir, il faut partir à point, marmonna-t-elle, mais non sans afficher un petit sourire en voyant Ruby se chamailler avec sa sœur au loin en train de courir.

La sensation d'avoir une famille lui manquait. Ils étaient loin. Et elle ne pouvait se permettre de retourner chez elle. Elle ne le méritait pas. Tout simplement pas. Pas après avoir fait ce qu'elle avait fait au cours de ces dernières années. Observant d'un coin de l'œil un papillon aux ailes d'un bleu éclatant, Blake se perdit dans ses pensées un instant. Que faisait-elle dans cette école ? Elle n'était... Qu'une crasse parmi tout le monde. Elle se retint de former des poings. Non, elle ne devait céder. Ni craquer. Elle finit par rejoindre le groupe, non sans recevoir un regard inquiet de la part de Ruby.

-Blake, tu vas bien ?

-Je ne suis pas morte, c'est déjà ça, fit Blake sur son ton monotone et calme, en essayant d'accompagner cela avec un sourire. Alors, qui est le professeur qui nous accompagne ?

-C'EST DOCTEUR !

-Oui Blake, c'est Docteur Oobleck ! Fit Yang avec un grand sourire, visiblement soulagée du choix de madame Goodwitch. Allez, vite, au Bullhead ! Nous avons déjà assez perdu de temps !

En roulant des yeux, Blake mit un pied dans le transporteur aérien et s'assit proche d'un des hublots, avec Ruby qui s'installait à sa gauche, les deux autres filles devant elle. Les pilotes marmonnaient dans leurs casques, appuyant sur des boutons et des régulateurs dont elle n'en connaissait pas trop l'utilité. Le vaisseau finit par décoller, les moteurs verticaux grondant puissamment en démarrant. La Faunus se maintint fermement au siège comme les autres, sauf Oobleck, qui sirotait tranquillement le liquide se trouvant dans son redoutable thermos.

-Alors professeur, vous savez quelque chose sur ce village que l'on va visiter ? Demanda Yang Xiao Long.

-Ah oui, miss Xiao Long ! Ce village était autrefois un important comptoir de commerce pour la région où il était. Maintenant qu'il fut détruit il y a de cela deux jours, les Grimms ont visiblement envahis l'endroit et la région en est devenu instable.

-Pauvres gens... Dit Ruby sur un ton d'apitoiement en pensant aux victimes. Si on trouve des survivants, appellera-t-on de l'aide de l'Académie pour eux ?

-Bien sûr que oui, miss Rose ! Répondit le professeur sur un ton d'évidence. Je comprends que nos raisons pour devenir Huntress ou Huntsman sont tous différents... Mais le devoir de ceux qui incarneront les gardiens du monde comportent le fait de protéger toute personne des monstres. J'appellerais l'Académie ou l'un de vous le fera avec leur Scroll si jamais les choses tournent mal et que je ne pourrais agir en votre place !

Il sirota son café.

-Autre chose, jeunes étudiantes de Beacon ?  

Le silence s'installa dans le Bullhead et durant le trajet, plus personne ne pipa mot, hormis pour demander l'heure ou autre. L'appareil aérien continuait son trajet. Une petite alarme sonna pour leur indiquer leur arrivée en ces lieux et entama la descente. Blake jeta un coup d'œil au travers du hublot, observant le village depuis les cieux. Ce qui avait été sûrement l'hôtel de ville avait été réduit en grands morceaux de bois étendus partout, brûlés et brisés, alors que des maisons étaient détruites ou l'étaient en tout cas à moitié. Tout n'était que désolation.

Le véhicule aérien finit par atterrir au sol dans un grand vrombissement et les portes coulissantes s'ouvrirent, pour laisser les quatre jeunes filles en sortir d'un bond, ainsi que le professeur Oobleck, qui atterrit calmement au sol, contrastant avec la rapidité dont les paroles sortaient de sa bouche.
 
-Alors très bien les filles, je vous propose ce schéma-ci de plan : vous explorerez les différentes parties de ce village tandis que j'assurerais la sécurité du périmètre en allant aux environs de cet endroit. Vous connaissez les règles : si vous rencontrez un trop grand nombre d'adversaires, vous me contacterez sur mon Scroll qui est relié aux vôtres et je viendrais au secours de l'une ou bien de l'ensemble d'entre vous de vos adversaires. Rappelez-vous aussi ceci : ne jouez pas aux héros. Beaucoup sont morts ainsi. Vous avez compris ?
 
-Affirmatif, docteur Oobleck, fit Weiss avec un air sérieux, tandis que les autres filles semblaient encore en train d'enregistrer les paroles du professeur en elles.

-Parfait. Alors, en exploration, maintenant !

Et tel un fantôme, Oobleck se déplaça tellement vite qu'il semblait glisser ou tout du moins survoler légèrement le sol sans bouger ses jambes. Les jeunes filles regardèrent tout autour d'elle et Yang, avec un air quelque peu grave qui ne lui ressemblait pas, se permit un commentaire :

-Pauvres habitants... Je ne sais pas comment je réagirais si mon lieu de naissance était dévasté ainsi. Il n'y a pas un chat dans les environs.

-Ah bon ? Dit Blake.

Yang se tourna vers la Faunus, ainsi que Ruby et Weiss, qui n'avait qu'un sourcil levé. Avec un sourire confiant, elle fit le mouvement des doigts pistolet vers Blake.

-Sauf toi !
 
-Yang Xiao Long, je trouve ça un peu raciste...

-Ah, euh, je ne voulais pas...

Le rouge aux joues, la blonde tenta de s'expliquer, mais fut stoppés par le doux gloussement de la Faunus, dont les oreilles s'agitèrent doucement.

-Ne t'inquiète pas, Yang. Je sais ce que tu voulais dire. Donc... On se sépare et on garde nos Scrolls ouvert ?

*

Un abysse sans fin se prolongeant devant le Chasseur. Flottait-il ? Était-il allongé, debout ou sur le côté ? L'homme ne le savait pas. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il se trouvait dans une autre réalité, une autre place qui n'était pas dans un monde. Il était comme au-dessus d'un océan d'abysse dont l'eau était tellement sombre que les gens ne pouvaient qu'y imaginer les sombres secrets qui s'y cachaient, et en dessous d'un néant infini et sans vie, froide et vide. Mais il ne ressentait rien. Ni chaleur, ni froideur, ni légèreté, ni le poids du monde. Il ne pouvait bouger, se débattre, et il ne savait en aucun cas s'il avait un corps présentement ou non. C'était une horrible sensation. Celle de l'impuissance.
 
Mais ses pensées se défilèrent vite. Car une forme humaine venait, non, flottait vers lui. Celle que Gehrman avait affrontée. Tendant un de ses longs bras vers le Chasseur, l'homme ne put qu'observer la créature dans les yeux, rouges comme le sang. Et où brûlait une haine immense. Mais, alors que celle-ci allait visiblement l'attraper... Le néant disparut pour se retrouver dans les cieux, chutant à une vitesse vertigineuse. Le vent sifflait dans les oreilles du Chasseur, et il se retourna du mieux qu'il pouvait. Il y vit depuis les cieux de grands terrains verts et vivant s'étendant sur de longues distances. Des montagnes, des lieux forestiers remplis de vie et... Un village, visiblement, et chose étrange, le soleil et une lune brisée planait sur celui-ci. Sa chute était rapide. Il ferma les yeux. Ça allait être une mort parmi tant d'autre, se dit-il.

Mais de nouveau, il fut plongé dans le noir. Perte de conscience ? Non. Il ne pouvait raisonner, autrement. Hors, il raisonnait. Parfaitement conscient. Des souvenirs qui ne fut pas le sien vinrent dans son esprit. Qu'il ne pouvait décrire, trop rapide. Mais une image vint particulièrement le hanter dans son esprit. Celui d'un grand loup qu'il ne connaissait que trop bien proche de le dévorer, aux yeux comme des miroirs, argentés...
 
Et il ouvrit les yeux, revenant dans un état conscient, alors qu'il avait senti comme s'il avait atterri sur un large coussin.
Le Chasseur vit des yeux argentés devant lui, et des cheveux teintés de sang.

-Hey, les filles ! J'ai trouvé un surviv--

Ruby sentit une puissante force autour de sa gorge.

*

Ruby tenait dans une main une poupée de jeune fille tachée de sang, et sa main laissa mollement tomber le morceau de chiffon au sol, dans une flaque de boue. Le village n'avait pu se défendre et en observant les environs, Ruby en avait conclu que les Grimms avaient détruit les hautes palissades de bois renforcés par des barreaux de métal. Rien n'avait pu stopper la force destructrice qu'étaient les créatures monstrueuses de Remnant. Décidant de continuer sa recherche de survivants du désastre, l'adolescente aux cheveux noirs sillonnait les différentes rues abandonnées. Elle y voyait des maisons détruites, des échoppes abandonnés aux contenues pillés, des auberges saccagées...

C'était tout simplement une aura de désespoir qui se dégageait de cet endroit. Mais pas pour Ruby. Bien que réaliste, elle avait toujours une part d'idéalisme en elle, dans l'espoir qu'au moins, parmi les ténèbres, se trouverait une lumière vacillante. Une lumière qui instillerait une lueur d'espoir parmi toutes les personnes en Remnant. Car pour toute ténèbres, il y avait en elle une lumière, aussi minime soit-elle, qui peut commencer par une simple petite flamme pour devenir un soleil ardent.

Un bruit venant vers sa gauche et Ruby, presque instantanément, activa le mécanisme de sa faux pour le transformer en fusil, dont le canon finit par pointer directement vers l'origine du son. Un chat regardait dans l'œil de Ruby au travers de sa lunette. Il miaula.

-Aaaw... Désolé, mon minet.
 
Elle replia sa faux pour qu'elle ait sa forme rectangulaire accrochée à son dos, et se mit sur ses genoux, invitant le félin en claquant sa langue et en sifflotant un peu. L'animal, d'abord méfiant, s'approcha de Ruby pour ensuite courser vers elle, finissant par frotter sa tête triangulaire contre les genoux de celle-ci en ronronnant. Ruby sortit de sa poche un morceau de biscuit au blé et en tendit quelques morceaux vers le chat, qui s'empressa de tout manger. Le félin a la fourrure beige avec des taches blanches grignota les quelques morceaux se présentant à lui avant de passer sa langue râpeuse sur le plat de la main de l'adolescente, qui gloussa.

-Tu étais affamé, hein...

Le chat miaula.

-C'est-ce que je pensais.

Ruby s'attarda un moment avec l'animal, le caressant et jouant un peu avec lui. Elle entendit un autre bruit cette fois et tourna précipitamment son regard argenté vers l'origine. Une église, dont le toit avait un large trou par lequel était sûrement passer des projectiles de Nevermore ou bien des Griffons. Le chat feula en direction de l'église avant de s'enfuir dans un long grognement, se réfugiant dans un tas de caisses en bois. Ruby se releva doucement et déplia doucement sa faux de nouveau, tenant le manche fermement. À pas de félins, elle se dirigea vers l'entrée de l'église, et, se tenant dehors, y jeta un coup d'œil. Rien d'autre en apparence, que des bancs et des autels renversés.
 
Mais une forme étrange attira son attention, un peu plus loin, d’où dépassait ce qui semblait être... Un morceau de métal planté dans le parquet qui semblait briller. Curieuse, Ruby entra dans l'église, enjambant les quelques débris se présentant sur son chemin. En enjambant un dernier banc renversé, Ruby finit par arriver vers l'objet de ses curiosités et sa bouche s'ouvrit légèrement en un 'O' en regardant ce qui se présentait devant ses yeux.

Ce qui avait été un morceau de métal se révéla être une longue lame plantée dans le sol, fabuleusement travaillée dans un métal qu'elle ne pouvait reconnaître. Ce n'était ni de l'acier ni du fer, ou encore moins de l'argent, même si elle en avait l'apparence. Ruby n'était pas dupe. Qui plus est, de la lame, elle en sentait émaner une étrange aura d'ancienneté, mais aussi de force. D'abord surprise, mais éblouie par les détails de l'épée, elle remarqua un peu tard le corps étendu un peu loin.

Ruby s'approcha du corps rapidement, en délaissant sa faux au sol pour vérifier l'état du survivant. Elle l'examina d'abord du regard. L'homme portait un long manteau visiblement usé par le temps, d'une couleur sombre qu'était le noir ou tout simplement d'un gris foncé, elle ne saurait le dire. De la poussière et visiblement de la cendre s'était déposer sur son corps. Il semblait grand, mais ce n'était pas difficile de battre Ruby en taille. Mais Ruby douta du fait cependant qu'il fut un survivant. Sa tenue était... Étonnamment intacte. Aucune blessure apparente. Le tissu de ses vêtements, quand Ruby se mit à genoux pour vérifier s'il n'y avait pas des blessures ailleurs, était incroyablement épais. Il portait un tricorne visiblement, sous son manteau, une chemise avec autour du corps des ceintures épaisses avec des boucles d'or.
 
Ruby se plongea dans ses pensées. Malgré tout le chaos des lieux, l'homme gisait la en paix sans même se soucier du monde. Il ne semblait pas avoir été assommé par un débris ou un Grimm qui se serait avérer être trop fort pour lui. Elle jeta un regard en biais vers l'homme étendu au sol, mais aussi la lame plantée dans le sol. Était-ce un Huntsman ? Le doute planait dans l'esprit de Ruby. S'il avait été Huntsman, Ruby s'en serait aperçue. N'importe qui combattant les Grimms finissaient toujours dans un grand état de fatigue ainsi avec des blessures. Même le plus talentueux d'entre eux aurait été quelque peu blessé. Elle se pencha un peu plus sur lui, observant son visage, dont la partie inférieure était cachée jusqu'au nez par un morceau de tissu, ne laissant qu'entrevoir des yeux aux paupières fermées et des cheveux corbeaux qui pendaient mollement hors du tricorne, ainsi qu'une peau claire comme la sienne.

Ruby vit les yeux du Huntsman s'ouvrir, dévoilant deux orbes bleus intenses qui l'observait. Presque contente, oubliant son doute, Ruby allait avertir ses amies au travers de son Scroll activé depuis un bon moment qu'elle avait trouvée un survivant. La main de l'homme se projeta avec une vitesse presque inhumaine pour Ruby, qui finit sa course vers la gorge de celle-ci pour se refermer avec une grande force autour de son cou. Ses yeux s'écarquillèrent et elle tenta de se libérer, agitant frénétiquement les membres de son corps. L'homme qui la tenait dans l'étreinte mortelle se leva lentement de sa position, se relevant pour se mettre d'abord sur son séant pour ensuite se mettre sur ses deux jambes. Ruby tenta toujours de se dégager, agitant ses jambes dans le vide.

-Ou... Sommes-nous... ? Demanda l'homme avec une voix autoritaire, rendue grave de par le foulard qui était remonté jusqu'au nez. Répondez-moi, maintenant.

-La...chez...moi... Répondit Ruby, recherchant désespérément de l'air.
 
Il augmenta la pression de son emprise.

-Répondez-moi, maintenant, ordonna le Chasseur avec un pli entre ses sourcils.

Ruby tenta encore de répondre, mais, voyant qu'elle ne respirait pas aussi bien qu'elle ne le devrait, le Chasseur décida de la laisser tomber. Ruby atterrit au sol sur ses genoux, respirant avec de grandes bouffées d'air. Le Chasseur observa son environnement. Ce n'était pas la chapelle d'Oedon, ni l'Atelier. Alors que faisait-il ici ? Il essaya de se souvenir de ce qui s'était passé avant d'atterrir en ces lieux. Gehrman qui lui dit de partir, sa fuite vers l'Atelier avec la Poupée, puis sa chute...

Ses yeux se posèrent de nouveau sur Ruby, qui semblait avoir repris un meilleur contrôle sur sa respiration. Au vu de sa tenue, le Chasseur pensa qu'elle était une fille de noble naissance un peu trop aventurière. Mais quand il posa son regard sur une arme en forme de faux géante qui avait les mêmes couleurs que la tenue de Ruby, il revint sur son jugement, et se demanda plutôt...

-Etes-vous une Chasseuse ?

-Q-Quoi ?
 
Ruby leva sur lui un regard confus et inquiet. Elle ne voulut pas tenter une idiotie en s'approchant trop de son arme. Le Chasseur répéta sa question.

-Etes-vous une Chasseuse ?
 
Bien qu'il ne bougea pas, Ruby sentit qu'il saurait se projeter vers la lame plantée dans le sol si elle tentait de s'enfuir ou de faire un quelconque mouvement.
 
-Etes-vous une Chasseuse ?

-Euh... Hum... Je... Je suis une... Étudiante. J'étudie pour devenir une Chasseuse.
 
Le pli entre les sourcils du Chasseur s'accentua, pensif, visiblement. Ruby jeta des regards discrets vers son Scroll tombé.
 
-Mais alors... D’où tenez-vous cette arme ?

Il montra du doigt la faux de Ruby.

-Seuls les plus grands Chasseurs peuvent en faire l'utilisation, de ce que je sais. C'est une arme qui n'est pas donnée.
Ruby cligna quelques fois des yeux, cherchant une réponse pour gagner du temps aux autres qui la rechercheraient assurément.

-Euhm, je... Je ne sais pas, si je devrais... Vous voyez, le secret professionnel, vous voyez--

-RUBY !
 
Presque instantanément, Ruby tourna son regard vers l'entrée de l'Église, alors que le Chasseur en faisait de même. Yang venait de faire irruption dans le bâtiment, et presque aussitôt, en voyant sa petite sœur a genou devant un homme habillé sinistrement, ses cheveux s'enflammèrent et ses yeux devinrent rouge.

-NE T'APPROCHE PAS D'ELLE !
 
Le Chasseur observa Yang placer ses mains derrière elle, vers le sol, comme si elle se préparait tel un prédateur. Un éclat brillant venant des gantelets dorés de ses poignets le surprit, Yang ayant appuyé sur les gâchettes d'Ember Celica pour se propulser avec l'aide des puissantes cartouches de son arme vers l'agresseur de Ruby, un poing levé pour le frapper durement avec l'aide de l'impulsion frontale qu'elle s'était donnée. Mais il eut une réaction foudroyante. Presque aussitôt, le Chasseur avait roulé vers la gauche, en direction contraire de sa lame et de Ruby pour éviter le coup, tandis que Yang atterrit près d'elle, se débarrassant des cartouches vides d'une simple secousse de ses mains.
 
-Ruby ! Ça va ? Demanda Yang en mettant bien ses poings en avant d'elle.

-Oui, je vais bien !
 
Le Chasseur, qui avait pris une posture défensive, les pieds bien campés au sol, les muscles tendus, dardait ses yeux bleus dans ceux du rouge sang de Yang Xiao Long. Il observait, avec fascination, mais aussi méfiance, des flammes danser dans sa chevelure, sans pourtant la brûler, elle. Maitrisait-elle un nouveau type d'arcane ? Le Chasseur secoua la tête presque imperceptiblement. Non, les questions seraient pour plus tard. Il devait trouver un moyen de pouvoir contre-attaquer l'adolescente se présentant devant lui, toutes griffes dehors.
 
-Quel est ton nom et qu'est-ce que tu fiches ici ?! Parle !
 
Le Chasseur ne répondit pas, se contentant d'observer le duo. Ruby attrapa son Scroll qu'elle rangea dans sa poche, et attrapa sa faux.
 
-Tu vas parler, oui ?!

-Non.

Le Chasseur fit mine de foncer droit vers elles. Yang, réactive et impulsive, en fit de même, mais le Chasseur feinta vers une autre direction, évitant une blonde en flamme qui passa au travers d'un mur derrière où se trouvait le Chasseur alors qu'elle s'était propulsée vers lui. Il bouscula Ruby, courant vers son épée plantée dans le sol. Attrapant le manche de métal de celui-ci, usant de sa force, le Chasseur finit par l'en sortir de son socle de bois et presque instantanément, la leva pour l'abattre sur Ruby, mais se retint au dernier moment. Son regard était plongé dans le sien.

Malgré la faux tranchante de celle-ci, le Chasseur et Ruby se prirent, surpris, en train de se regarder dans les yeux. Non d'un air méfiant, mais d'un air de fascination. L'espace d'un instant, les yeux argentés de Ruby lui rappela la douce étreinte de la Poupée lorsqu'il revenait de chaque Chasse...

-T'APPROCHES PAS D'ELLE !  

Le Chasseur sentit trop tard le poing de Yang s'abattre sur sa poitrine. Comme s'il avait été une vulgaire poupée de chiffon, la puissance du coup l'envoya paître au travers du mur en bois pourri de l'église, avant de finir sa course contre un ensemble de pierres tombales rapprochés, dont certains se fracassèrent à son passage. Mais, alors que Yang sauta par ou est passer le corps du Chasseur pour atterrir sur ses pieds au sol, toute prête pour lui régler son compte... L'homme qui avait attaquer sa sœur se releva tout simplement du sol, l'air de rien. La lame, pendant le vol, s'était de nouveau plantée dans le sol. Le Chasseur épousseta son long manteau d'un geste presque indifférent, avant de lever un regard intrigué vers Yang.

-Vous frappez fort.

Le Chasseur arracha d'un coup sec la lame du sol avant d'en pointer la lame vers Yang. Parmi les nuages gris qui se déplaçaient, il y eut tout juste assez d'espace pour que les rayons du soleil profitent d'un éclairci, illuminant la position du Chasseur. Un vent faisait onduler les rares cheveux sortant du tricorne du Chasseur, ainsi que les pans de sa tenue, tandis que Yang continuait de regarder dans les yeux de saphirs du Chasseur, féroce, Ruby restant en retrait devant le trou.

-Mais je frappe tout autant fort que vous.

-Alors viens danser par ici, mon grand, fit Yang en se mettant en position.

Le Chasseur se mouva rapidement vers Yang. Celle-ci, surprise, put néanmoins esquiver une attaque frontale du Chasseur, qui avait lever sa lame pour l'abattre vers la position de Yang, soulevant un pan de terre sous l'impact. Et presque aussi rapidement, alors qu'elle venait à peine d'esquiver, le Chasseur leva sa lame pour trancher horizontalement vers Yang. Elle put bloquer d'un coup d'Ember Celica sur la lame, qui dévia monstrueusement vers le haut sous l'impact de la cartouche explosive, et Yang en profita pour contre-attaquer avec un crochet de sa main libre.

Au dernier moment, le Chasseur avait penché sa tête de côté pour éviter le poing fulgurant de la blonde, en sentant même le poing créer un courant d'air venant presque lui soulever son chapeau. Le Chasseur, profitant de l'occasion, donna un coup de boule contre Yang, la faisant reculer. Ne ressentant presque pas la douleur, il en profita pour repousser la blonde d'un coup de pommeau dans le nez. Yang émit une exclamation de surprise et de douleur, reculant de quelques pas. Le Chasseur asséna un autre coup de lame, entaillant la cuisse de celle-ci. La blonde hurla de rage et envoya d'autres cartouches explosives sur le Chasseur, qui entreprit de rouler vers la droite pour les esquiver, se mettant à courir.
Blake, suivi de Weiss, arrivèrent vers l'église en courant. Elles se positionnèrent derrière Ruby, observant la blonde se démêler avec le Chasseur, qui esquivait habilement la majorité de ses coups.

-Ruby ! Il se passe quoi ?! La héla la Faunus en sortant ses deux lames.

-Je... J'ai trouvé cet homme et il m'a prise par la gorge, m'étranglant ! Je pense qu'il a eu peur, ne lui faite pas de mal !

-Il faut prévenir le docteur Oobleck ! Ajouta Weiss en sortant son Scroll. J'essaie de localiser son signal et de l'amplifier. Blake, va soutenir Yang !

La Faunus acquiesça et sauta dans la mêlée, suivant Yang. Blake avait déjà combattu en duo avec elle de nombreuses fois. Elles savaient se battre ensemble, usant de la force brute de la blonde mixée avec l'agilité de la Faunus.  

Le Chasseur observa le spectacle devant lui, en position, bien campée dans le sol. Deux adversaires. Avec des armes visiblement modifiées avec du matériel qui ne datait pas de son pays. Il ne savait que faire. Si l'une était capable de s'immoler sans subir de dommage, qu'était capable de faire cette brune aux yeux d'ambres ? L'homme n'hésita pas. De nouveau, il se projeta vers l'avant, avec une idée en tête. Tentant d'attaquer, il fut contraint par une des lames de la brune, tandis que la blonde la bombardait de projectiles explosifs. Sachant que Yang était du genre protectrice de ce qu'il avait pu avoir, il osa la tactique suivante. Il repoussa la Faunus d'un coup de pied avant que celle-ci ne puisse contre-attaquer, et, de manière à ce qu'il soit toujours presque collé contre Blake, le Chasseur usa de l'amie de Yang comme bouclier pour éviter de se prendre des coups de fusils, attaquant cependant la brune.
 
Blake esquivait les coups avec aisance. La rapidité et l'agilité étaient son fort, faisant contraste avec sa force physique, même renforcée avec l'Aura, elle restait assez faible en comparaison. Le Chasseur repoussa Blake, tandis que Yang essayait de trouver un angle de tir en changeant de position, mais le Chasseur n'était pas dupe. Il bougeait quand Yang bougeait. Yang, prise par la frustration et la rage, oublia momentanément Blake. Elle envoya au mauvais moment une cartouche explosive vers le Chasseur qui en profita pour contre-attaquer Blake qui l'avait malmené pendant un moment, par une parade astucieuse, emprisonnant les deux lames de celle-ci sur sa garde avant de la repousser d'un puissant coup de pied. Blake recula de quelques pas avant de s'envoler quelques mètres plus loin dans un cri de douleur.
 
-NON, BLAAAAAKE !
 
Le Chasseur profita de l'occasion pour foncer vers Yang. La blonde avait le visage mortifié et figé de stupeur et avant qu'elle ne puisse voir le Chasseur, elle se prit un méchant coup. Le Chasseur, d'une main, avait abattu son poing sur le visage de Yang de toutes ses forces avant de blesser celle-ci avec son épée, en entaillant profondément la jambe et l'épaule de la blonde, une charge à laquelle le Chasseur y avait mis toute sa force. Yang, dont l'Aura avait été brisé par le Chasseur, s'envola sur plusieurs mètres en hurlant de douleur. De la terre macula son corps, ainsi que son propre sang. Au sol, Yang gémissait péniblement.

Le Chasseur ferma les yeux, et d'une main, il fouilla dans son manteau. Il en sortit d'une poche une fiole contenant un liquide sombre. Il abaissa la fiole pour qu'il rencontre sa jambe, se la plantant dans la peau malgré l'épaisseur de sa tenue, l'aiguille passant sans problème, et son pouce vint appuyer sur la fiole, s'injectant le sang-froid et épais en lui. Les coups de Yang, malgré le manque de réaction face à la douleur, l'avaient salement amoché. La fiole de sang fit le travail, réparant et solidifiant ses os fracturés et ses vaisseaux sanguins meurtris.
 
Il expira un air lourd de ses poumons, avant de lever son regard vers les cieux. Une goutte de pluie tomba, atterrissant sur le front du Chasseur. Il se sentit vivant. La pluie... Était rare, chez Yharnam. Il rouvrit les yeux et tourna son regard vers l'emplacement de Ruby, alors que Weiss avait tout juste pris place dans l'arène improvisé du cimetière. Myrtlenaster en main, elle dardait un regard glacé sur le Chasseur, qui ne lui rendit qu'un regard tout aussi indifférent. La pluie commençait à tomber.

-Notre professeur arrivera sous peu, dit Weiss en levant sa rapière vers le combattant. Je vous conseille de vous rendre et de déposer votre arme, sous peine de devoir vous stopper par la force. Pour votre propre sécurité, je vous le demande une seule fois. Posez votre arme.
 
Le Chasseur cligna lentement des yeux. Et agita sa lame pour l'en débarrasser du sang. La jeune fille aux cheveux blancs l'intriguait. Elle lui rappelait quelqu'un... Quelque chose... Il secoua la tête, pour se concentrer plus en avant sur le combat.
 
-Je pense qu'il est trop tard pour cela. N'est-ce pas ?
 
-Il n'est jamais trop tard.

-J'ai blessé vos camarades. Et pas qu'un peu.
 
Le Chasseur mit sa lame en diagonale devant lui. Le tonnerre gronda. Weiss cligna lentement des yeux, aussi. Bretteur contre bretteuse.
 
-Je le sais, fit Weiss, et je ne vous le pardonnerais pas facilement.
 
-Je ne demande qu'une chose avant de continuer, dit le Chasseur.

-Quoi donc ?
 
-De savoir où nous sommes.

Weiss fronça des sourcils. Se moquait-il de lui ?
 
-Vous n'allez pas me dire que vous ne savez pas ou vous êtes ?
 
-Je viens d'ailleurs.

Weiss roula des yeux, agacée. Se jouait-il d'elle ? Elle prit la peine de répondre, avec un air des plus condescendant, digne d'une Schnee.

-Vous vous trouvez dans le royaume de Vale, plus précisément non loin de la capitale qui porte le même nom que le royaume ou nous sommes, en Remnant.

Le Chasseur tenta de situer ce lieu dans une carte mentale, ou tout du moins, dans une carte qu'il aurait vu pendant ses périples dans les terres de Yharnam. Aucune ne faisait mention de Vale... Et encore moins de Remnant. Ou donc la Poupée l'aurait-il emmenée ? De nombreuses idées apparurent dans son esprit, et une en particulier vint le troubler profondément. Se trouvait-il... Dans un autre monde ? Le Chasseur resserra sa prise sur son épée. Weiss, appuyant sur une des gâchettes de sa lame, changea la DUST qu'elle allait utiliser. Elle nota la fascination dans le regard du Chasseur, quand le tourniquet avait effectué sa ronde.

Ruby, décidant d'agir finalement, rejoignit Weiss en plantant la lame de sa faux dans le sol, pour en changer ensuite le mécanisme, qui se transforma en sniper, le pointant sur l'attaquant.

-Je ne souhaite vraiment pas vous faire de mal ! S'exclama Ruby avec force. Vraiment !
 
Le Chasseur cligna lentement des yeux. Hésitant. Celle aux cheveux blancs était vraiment prête pour se battre, déterminés. Et il sentait que Ruby, qui avait été hésitante au début, avait pris du poil de la bête pour rejoindre la bataille avec son étrange arme. Le Chasseur examina les possibilités devant lui. Se rendre serait tout aussi dangereux que de continuer. Mais s'il se rendait, alors il serait à la merci de ces jeunes gens... Et ensuite, à la merci de leurs supérieurs.

Le Chasseur secoua sa tête. Non, il fallait les neutraliser. Si Ruby était une étudiante, alors cette jeune fille aux cheveux blancs et les deux autres blessées l'étaient aussi. Ce qui voudrait dire... Que leur maitre était dans les environs.
 
-Moi de même, fit le Chasseur. Mais je ne viens pas d'ici, je vous l'assure.

-Allons donc, d’où donc pourriez-vous venir ?! Dit Weiss en s'exclamant haut et fort. Tout le monde SAIT que nous sommes en Remnant. Mais nous, nous ne savons pas pourquoi vous êtes ici. Tout ce qu'on sait, c'est que ce village avait été présumément abandonné en raison des Grimms... Mais nous vous trouvons ici, inconscient et intacte, avec une épée, habillée en noir. Qui dit que ce n'est pas vous ?

-Qu'est-ce que des Grimms ? Demanda le Chasseur

-NE FAITE PAS L'INNOCENT ! Hurla Weiss

-Je n'ai pas détruit ce village, dit calmement le Chasseur. Je n'ai aucune raison de le faire.

Weiss se projeta soudainement vers son assaillant avec l'aide d'un glyphe qu'elle forma au sol. Le Chasseur, surpris par la plus grande rapidité de celle-ci, peina pour parer le coup d'estoc de Weiss et peina d'autant plus quand il tenta de lui rendre le coup, en tentant de lui entailler sévèrement le torse. Par un salto arrière gracieux, elle esquiva avec habileté l'attaque du Chasseur. Atterrissant sur le plat de la lame de celui-ci, il ne put esquiver que le premier coup de Myrtlenaster, le second lui entaillant la joue. Elle fit de nouveau une acrobatie pour atterrir en arrière. Weiss activa le barillet de sa rapière, décidant de mettre rapidement fin au combat, et se décala vers la gauche.
 
Ruby prit l'opportunité pour appuyer sur la gâchette de sa faux, chaque coup de feu la faisant trembler de tout son être vu la puissance du calibre. Le Chasseur n'aurait pas eu le temps d'esquiver l'attaque, alors il plaça son arme devant lui, de façon à ce que les balles ne rencontrent que la sainte lame. Mais bien qu'il put bloquer celle venant droit vers lui, Ruby profita de l'occasion pour lui en tirer sa dernière balle dans la jambe. La balle traversa la chair aisément et le Chasseur se surprit à ressentir une vive douleur. Le sol de terre fut éclaboussé d'un sang noir et épais, et étrangement froid.

-Ruby, attention ! Héla Weiss en effectuant sur elle une danse.

Bien que Ruby savait ce qui se passait, et c'est-ce pourquoi elle se dégagea du passage, le Chasseur la trouva fort ridicule. Alors, malgré sa blessure, il préféra courir tout droit vers la Schnee. Pour en finir avec elle le plus rapidement possible et s'enfuir. Il avait déjà eu un aperçu du maniement de la faux de Gehrman, de par un entraînement qu'il avait eu avec lui dans le passé. Les manieurs des lames sépulcraux sont dangereux. Le Chasseur leva sa lame... Et vit plusieurs signes flotter dans les airs, brillants ardemment d'une lueur blanche. Ses yeux s'écarquillèrent de surprise. Elle était une pratiquante des arcanes et de l'ésotérisme ?!

Des projectiles de glaces partirent des glyphes. Un premier finit sa course dans l'autre jambe du Chasseur. Un deuxième, dans son avant-bras. Des gerbes de sang éclaboussèrent Weiss, qui affichait une mine profondément choquée. En moins de quelques secondes, le Chasseur s'était retrouvé cerné de toute part. Son corps était profondément meurtri par les glyphes de la Schnee. Ruby, choquée elle aussi, ne sut trouver quoi dire.

-Je... Je...
 
Weiss tenta de trouver ses mots. Sa belle robe blanche était maculée elle aussi du sang noir et froid du Chasseur.
 
Le Chasseur était tombé sur ses genoux, sa lame tombant au sol dans un fracas métallique qui souleva un petit nuage de poussière. Sa respiration était lourde, il peinait de rechercher de l'air. Les cristaux de glace furent souillés aussi par son sang, qui se solidifiait vu la température des projectiles. Il était gravement blessé. Il aurait dû mourir. Et pourtant, il continuait de respirer.
 
-Je... Je suis... Je suis désolé...

Le Chasseur leva ses yeux, hagard, vers la jeune fille. Il y vit une profonde peur et de la culpabilité. Malgré les souffrances qu'il subissait, ce fut avec un ton doux qu'il répondit, et qui surprit Weiss.

-Je le sais.  

Mais il attrapa sa lame et, tout aussi soudainement que s'il n'aurait jamais été blessé, il attrapa le col de la jeune fille. Il lui donna un coup de boule. Elle s'exclama de douleur. Il la projeta vers l'arrière, plus précisément près du cimetière. Le Chasseur haleta, se concentrant profondément avant de passer sa main sur le plat de la lame, avant de l'insérer dans son fourreau accroché au dos, et l'en hissa de la, la hissant pleinement vers les cieux avant de la baisser pour passer une main dessus. Aussitôt, la lame prit une teinte verte brillant de mille feux.

-Vous savez user des arcanes... Moi aussi.

Le Chasseur fit un mouvement latéral, et une vague d'énergie partit de la lame pour faucher Weiss qui venait tout juste de se relever. Elle hurla de douleur quand la vague d'énergie la percuta, l'envoyant de plein fouet contre un vieil arbre, son dos percutant celui-ci de plein fouet, l'assommant sous le choc de la douleur.

Ruby qui avait observer la vitesse de réaction du Chasseur fut tout aussi surprise que l'avait été la Schnee. Il devait être mort ! Comment peut-il tenir debout après autant de dégâts ? Son Aura n'était-il pas épuisé ? Non. Cela devait être une sorte de Semblance semblable à Yang. Peut-être tenait-il sa puissance justement de la douleur, de la souffrance qu'il ressentait. Le Chasseur observa son propre corps et d'un geste presque dédaigneux, d'un coup du plat de la lame, avec difficulté, se débarrassa de ses projectiles pour fouiller dans ses poches. Il en sortit une autre fiole. Sa dernière, vraisemblablement. Il cligna lentement des yeux.
 
La fiole explosa dans sa main et le Chasseur, surpris, tourna son regard vers Ruby qui avait rechargée sa faux avec un autre chargeur. Elle avait vu l'homme utiliser cette étrange fiole en se l'injectant dans la jambe, et peu après, il s'était senti mieux. Ruby rechargea son arme, appuyant sur la culasse pour en laisser échapper la douille vide avant de le changer de nouveau pour sa lame, la tenant avec force. Le Chasseur plissa des yeux. Il ne pouvait plus se guérir. Il était faible et éreinté. Une qui savait s'immoler, une autre qui savait user des arcanes... Et quoi encore ? De quoi était capable cette fille et l'autre ?

-Je ne souhaite pas te--

Un coup puissant interrompit soudainement le Chasseur. Oobleck venait d'arriver soudainement, l'air hâtif et un peu fatigué, en ayant frappé de toutes ses forces le Chasseur qui ne l'avait pas vu arriver avec son thermos transformé en batte.

-Me voilà !
 
-Docteur Oobleck ! Que faisiez-vous ?!
 
-Eh bien, ma chère Ruby, il semblerait que j'avais été pris par surprise par non une meute de Beowulf, mais DEUX meutes. Avec des Alphas. Je vous raconterais la suite plus tard !

Le Chasseur atterrit durement au sol, mais se rattrapa en roulant pour atterrir sur ses pieds ensuite, son regard dardé sur l'étrange personnage arrivé. Il se tint la hanche gauche. Des os cassés avec une telle facilité... Le Chasseur, avec difficulté, se releva doucement sur ses jambes, reprenant une position défensive. Oobleck réajusta ses lunettes d'une main.

-Miss Rose, je vous conseille d'aller voir vos amis. Je m'occupe personnellement de ce personnage. Il sera ramené dans la capitale pour juger de ses actions.
 
-Je... Oui, docteur !
 
Ruby obéit et se dirigea d'abord vers Weiss, qui fut la plus proche. Oobleck continua de regarder le Chasseur, d'un air intrigué.

-Déclinez votre identité, sombre inconnu, que je puisse au moins savoir avec qui je me battais.

-Quel utilité, puisque je vais mourir ? Le Chasseur pointa sa lame vers Batholomew. Je ne pense pas que vous m'épargnerez... N'est-ce pas ?

-Pourquoi devrais-je vous tuer ? Nous avons tous droit en la justice. Je ne sais pas si la destruction de ce village est de votre fait, ou celle des Grimms, mais une chose est sure : vous avez attaqué mes étudiantes et je ne laisserais pas ce crime impuni.
 
Le Chasseur vit la silhouette du professeur se transformer en ombre. Il ne le vit pas le frapper soudainement vers sa gauche, puis sa droite, et ce fut un enchainement pénible de coups sur son corps, le meurtrissant de plus en plus, sans pitié. Une tornade de coups, de sensations de douleurs. Il bougeait plus vite qu'il ne pensait, n'avait jamais le temps de réagir. La tourmente prit fin quand soudainement, le professeur de ces jeunes filles apparut devant lui pour lui donner un ultime coup puissant vers la poitrine. La puissance du coup fut tel que le Chasseur entendit de nombreux craquements sinistres en son sein. Il cracha du sang, le tissu barrant sa bouche salit par celui-ci.

Oobleck se tenait debout juste devant le Chasseur dont la conscience commençait à vaciller. Le Chasseur tenta de bouger, de se mouvoir pour attraper sa lame... Mais il tomba dans l'inconscience, avec pour seule vision le professeur Oobleck qui le toisait avec un air inquisiteur.

*

Ruby s'attelait avec un grand sérieux aux soins de ses amis et de sa sœur, qui avait été sérieusement malmenée durant le combat contre l'étrange homme dont la puissance était peu commune, mais dont l'état était... Unique. Elle eut encore dans son esprit l'image du pauvre homme, transpercé par les stalagmites de glaces de Weiss. Elle en eut presque un haut-le-cœur.
 
-Pilote du Bullhead ? Ici le Docteur Oobleck. Nous demandons une évacuation d'urgence et immédiate. Nous avons trouvé... Quelqu'un qui relève de l'intérêt de Beacon, mais aussi des autorités.
 
-Nous arriverons dans T moins trois heures, en raison d'une maintenance rapide de notre appareil. Préparez-vous pour notre arrivée, fit une voix depuis le Scroll du professeur.
 
Oobleck éteignit son Scroll. Le professeur prit place sur un banc de l'église abandonné et déposa son chapeau sur ses genoux pour regarder les filles. Yang était consciente et blessée, couvertes de bandages aux blessures et Weiss était en état de choc, recroquevillée dans un coin. Apparemment, l'étrange source d'énergie ayant émané de la lame de leur attaquant l'avait méchamment fait mal, mais assez pour l'assommer, son Aura ayant visiblement absorbée une bonne partie du coup. Blake, pour sa part, avait de nombreuses brûlures et des contusions, mais rien de trop grave. Son Aura la guérira, ou tout du moins, apaisera ses souffrances jusqu'à trouver des soins appropriés.

-Les filles. Je suis désolé.
 
Le quatuor tourna son regard vers leur professeur de mission attitré. Malgré ses lunettes, Ruby décelait en lui un sentiment de culpabilité et de honte. Ruby eut un sourire désolé, elle aussi.

-Je suis tout aussi en faute que vous dans cette histoire, professeur. Je veux dire, docteur. Je... Je ne pouvais pas me résoudre de lui faire du mal, alors je n'ai pas pu combattre assez tôt pour aider mes camarades.
 
-Ruby Rose, fit Oobleck dans un soupir, je suis bien plus en faute dans cette histoire que vous ne le pensiez. Je n'ai pu agir assez rapidement pour vous protéger toute comme il le fallait et en conséquence, trois d'entre vous sont sérieusement blessés et une probablement choquée pour la vie.

-Docteur Oobleck, répondit Weiss après un moment, pourquoi n'avez-vous pas répondu ? On cherchait votre signal avec notre Scroll...

L'homme aux cheveux vert serra son chapeau un peu trop fort quelques secondes avant de le reposer sur le banc pour prendre son thermos en main, en buvant un coup. Il mit un moment pour répondre.
 
-Je vous ai dit que j'ai combattu des Grimms. Ce qui était vrai. Un combat acharné, pour moi, un long et dur combat. Je me suis aventuré aux environs des lieux pour trouver d'éventuelles personnes habitant ici. Je les ai trouvés.

-Mais ils sont ou... ? Dit Ruby avec inquiétude en voyant l'expression grave d'Oobleck.

Oobleck serra bien fort la poignée de son thermos avant de dire sur un ton simple et concis :

-Mort, dans une grotte. Je pense qu'ils ont dû se cacher la en espérant que les Grimms ne les trouveraient pas. Mais... Ladite grotte avait appartenu aux dits Grimms que j'avais combattues.

Ruby eut les yeux écarquillés et posa ses mains sur sa bouche, horrifiée. Yang ne ferma que les yeux, avant de taper au sol d'un poing. Blake émit une longue plainte de douleur et Weiss eut la respiration tremblante. Le silence était pesant. Plus personne ne dit mot, Ruby reprenant tant bien que mal ce dont elle était en train de faire.  
 
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Huntsmen & Huntresses
Huntsmen & Huntresses
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 103
Liens Ⱡ : 970
Date d'inscription : 23/02/2017
MessageSujet: Re: Of Soul and Blood Hier à 22:38
  • Of Soul
  • And Bood
Chapitre 1: Rencontre tumultueuse

Deux heures plus tard...

Les yeux du Chasseur s'ouvrirent lentement. Sa vue était floue et ne pouvait voir correctement. Un sifflement aigue lui bourdonnait dans ses oreilles et son corps en entier était meurtri, de par ses blessures et la fatigue dans ses muscles. La précipitation dont il avait fait preuve durant le combat était digne d'une recrue. Il pesta mentalement. Il n'était plus un jeune Chasseur, pourtant. Il en avait connu des pires.

Il essaya de bouger. Il découvrit qu'il était solidement ligoté. Il ne tenta pas de bouger un peu plus. Trop solide, malgré sa force physique. Sa vue s'améliora au fil du temps. Il vit qu'il se trouvait encore dans l'église abandonnée, mais cette fois-ci, il faisait nuit. Au travers du trou dans le plafond, il voyait qu'il y avait des étoiles. Une partie de la Lune projetait sa clarté lunaire au travers du trou, l'illuminant. Il était donc ligoté au même endroit auquel on l'avait trouvé, cette fois-ci avec quelque chose contre son dos qui le maintenait en position assise. Confortable ou non, il allait devoir s’y faire.

-Alors, tu es réveillé ?

Calmement, le Chasseur tourna son regard vers l’origine de la voix.

Une paire de yeux de la couleur de l’ambre était plongée dans les yeux glacés du Chasseur. La jeune fille avait l'air de la plus normale des jeunes filles qui pouvait exister dans ce monde ou ailleurs. Mais sa tenue était bien plus différente, comparée aux robes bouffantes des femmes de Yharnam. Un pantalon, une simple veste blanche et des bottes. Elle avait un délicat visage, mais il y voyait dans son regard qu'elle n'était pas une femme commune. De par sa force.

Mais aussi par les oreilles animales qu'elle possédait. Elle n'avait plus son ruban. Le Chasseur se tendit presque les muscles sur le moment. Des souvenirs vinrent dans sa conscience. La peste de Yharnam avait tendance de se manifester d'abord en donnant des apparences plus bestiales aux humains. La peste s'était donc manifestée ici ? Le Chasseur tenta de se mouvoir, en la voyant ainsi.

-Pourquoi bouges-tu ainsi ? Demanda Blake avec un froncement de sourcil, plusieurs pansements apposés ou les brûlures l'avaient durement touché. Tu ne pourras pas t'enfuir.

Le Chasseur cessa de se mouvoir. Un regard rapide aux alentours, avec sa vue claire, lui en dit davantage. Les autres filles étaient couchées près d'un feu, endormis, visiblement. Mais l'homme qui l'avait massacré était nulle part. Il retourna son regard bleu sur Blake.

-Vos oreilles... Dit-il, tout simplement, l'air... Curieux. Pourquoi... ?

Blake cligna des yeux paresseusement. Une lueur étrange dans son regard.

-Je suis une Faunus.

-Mais...

-Mais... ? Blake fronça des sourcils.

-Vos crocs... Vos griffes... Où sont-ils ? Aurais-tu consommé du sang ? En quelle quantité ?

Blake eut un pli entre ses sourcils. La confusion régnait chez elle. Il le voyait.

-Ah. J'imagine que tu es donc de ceux qui croient que les Faunus sont des créatures sanguinaires, qu'une bande de voleurs et de monstres ?

-Je...

-Tu es bien plus monstre que moi, répliqua sèchement Blake. Que t'avons-nous fait ? Tu n'avais aucune raison de nous faire du mal.

-Que feriez-vous si vous vous réveilliez dans un monde qui n'est pas le votre et auquel vous n'y connaissez rien ?

Blake répondit en toute logique, sur le ton de l'évidence.

-Chercher de l'aide ou quelque chose permettant de me situer, évidemment.

-Je ne viens pas de ce monde, répondit le Chasseur prudemment.

-Et moi, je suis un Grimm, répondit-elle avec sarcasme.

-… Que sont ces Grimms dont votre amie aux cheveux blancs en avait fait mention durant mon combat ?

Blake observa en détail l'air confus et perturbé du Chasseur, avec un air sceptique. Huntsman ou non, il avait l'air d'avoir subi un sacré coup qui lui aurait fait perdre la mémoire. Un coup d'œil vers ses amies et elle y vit l'arme du Chasseur posée prés du feu de camp, hors d'atteinte. Une étrange lame. Quand le professeur Oobleck y avait procédé son examen rapide, il n'y avait vu aucun mécanisme permettant l'insertion de cristaux de DUST ayant permis au combattant d'envoyer une décharge d'énergie verte. Elle reporta son regard sur l'homme attendant visiblement sa réponse, en toute patience.

-Quel est votre nom ? Dit Blake, en espérant qu'il s'en souvienne.

Le Chasseur mit un moment pour répondre, avec hésitation.

-… Garrett. Mon nom est Garrett.

-Blake. Blake Belladonna.

Au moins, il se souvient de son nom, s'était-elle dit intérieurement en continuant de le regarder attentivement.

-Tu avais l'air d'avoir pris un sacré coup sur la tête. Donc je vais simplement expliquer ce qu'est un Grimm. Un Grimm est une créature d'apparence animale ou humanoïde tout dépendamment du type de Grimm. Ce sont des créatures dont le seul but est de détruire tout ce qui se présentent sur leurs passages, peu importe que tu sois humain ou Faunus.

-… Cela ressemble aux symptômes de la peste de Yharnam, se murmura Garrett pour lui-même. D'apparence animale ou humanoïde...

Elle fronça des sourcils, en l'écoutant.

-La peste de Yharnam ?

-Une maladie grave, et Yharnam est la ville d'ou je viens. Elle consiste d'une maladie transformant les gens en animaux lycanthropes, en ingérant du Sang administrée par l'Église. Elle se manifeste d'abord par une apparence plus ou moins animale, puis suivi de paranoïa aigue qui les rendent affreusement violents...

Il jeta un regard singulier aux oreilles de Blake. Celle-ci, piquée au vif, se retint de le gifler en serrant fermement le tissu de son pantalon.

-Les Faunus ne sont PAS des monstres !

-Je vous dis que je ne viens pas de ce monde, renchérit Garrett avec calme. Je ne viens pas de ce royaume, Vale, et je ne sais pas ce que sont ces 'Faunus'. Je viens d'une cité nommée Yharnam. Je suis un Chasseur, répondant du nom de Garrett, chassant ces bêtes monstru--

La main de Blake rencontra cette fois-ci la joue de Garrett, qui ne fléchit point, malgré la force de frappe de la jeune fille aux cheveux noirs, surtout du au fait qu'il portait encore sa tenue de Chasseur, l'épais morceau de tissu protégeant le bas du visage de l'homme. Garrett vit que Blake avait une expression colérique. Elle tremblait. Sa main aussi. Lui, non. Blake se leva en silence et sortit de l'Église, les oreilles s'agitant.

-Hmm... Blake... ? Fit une voix endormie. C'est mon... Tour de garde ?

Weiss se mit sur son séant, alors couchée sur le sac de couchage. Depuis sa position, qui était assez éloignée du feu de camp, Garrett voyait qu'elle avait mal dormi. Mais pour une raison autre qu'un mauvais sommeil dans un milieu sale et décrépit comme cette église.

-Elle est partie, dit simplement Garrett.

Presque aussi instantanément qu'il avait parlé, Weiss attrapa Myrtlenaster et se retrouva sur ses pieds, en pointant la lame vers le Chasseur. Elle activa son barillet de DUST, pour de la glace. Le Chasseur observa le mécanisme de la lame.

-Parti où ?

-Elle est partie dehors, après un malentendu des plus malheureux. Je ne pense pas qu'elle veut de la compagnie. En particulier de la mienne.

Weiss eut un froncement de sourcils et un regard vilain. Elle observa le Chasseur un moment et s'approcha de lui avec précaution avant de s'installer sur un banc, non sans avoir épousseter au passage le dit banc avec Myrtlenaster, usant d'une petite dose de DUST de vent pour l'en faire partir. Elle nota au passage la curiosité grandissante du Chasseur quant elle utilisa la DUST. Une fois assise, comme une lady, elle observa le Chasseur. Assez éloignée de lui mais pas trop. Un silence s'installa entre eux. Le Chasseur confrontait ses orbes bleus aux orbes glacés de la Schnee. Le silence, perturbé par les divers gémissements de douleurs des autres filles, ainsi que par les flammes, devint malgré tout de plus en plus lourd.

Elle affichait un air neutre. Mais dans son regard, Garrett y lisait une anxiété grandissante, doublée d'une effrayante incompréhension qui lui rongeait la conscience. Il n'en sut la raison qu'au moment où elle dit deux mots.

-Vos blessures.

Un regard vers son torse et le reste de son corps lui fit comprendre ce qu'elle voulait dire. Se souvenant de l'attaque mortel de la jeune fille aux cheveux blancs, il leva sur elle un regard assez étrange. Comme de l'amusement, aux yeux de Weiss, en tout cas.

-Oui. J'ai été gravement blessé.

-Vous auriez du... Mourir. Vous perdiez beaucoup de sang.

-En effet.

-Et même encore... Vous devriez avoir une Aura pour vous protéger de ce genre d'attaque.

-Une... Aura ?

-Votre bouclier vous protégeant des coups, évidemment !

-… Est-ce un sort arcanique secret ? Chez Yharnam, nous avions aussi des arcanes.

-Quoi ? Je... Non ?

Weiss afficha une mine confuse.

-L'Aura est votre manifestation de l'âme, expliqua la jeune fille, et elle peut être invoquée lors de combat pour vous protéger des coups. Chaque créature vivante en ce monde en a une, forcément ! Elle permet aussi de s'étendre jusqu’à votre arme, pour que vos coups soient plus fort. Mais... Vous...

-Garrett, indiqua-t-il calmement de nouveau.

-Oui, Garrett... Vous êtes pourtant bien un Huntsman, non ? Votre arme en atteste largement, et vos capacités, aussi étranges qu'ils soient, en attestent aussi ! Mais... Mes cristaux vous ont transpercé le corps comme le ferait une aiguille dans une boule de laine ! Pourquoi votre Aura n'était-il pas activé ?

Garrett resta silencieux, et Weiss continua sur un ton presque rapide et anxieux, visiblement désireuse d'en savoir plus.

-Mais pourtant, pourtant... Quand mes cristaux vous ont été retirés de votre corps... C'est comme si votre tenue était une partie de vous-même. Tout comme votre peau, elle s'est régénérée. Comme cela.

-Je persiste de dire que je ne viens pas de ce monde, ni d'ailleurs.

-Vous allez continuer de mentir ainsi pendant longtemps ? Demanda effrontément Weiss, qui avait perdu patience ou l'envie d'être diplomate. Vous êtes impolis et je m'efforce d'être gentille malgré le fait que vous avez essayé de nous tuer !  

-Imaginez-vous donc que vous vous réveillez dans un lieu inconnu et abandonner, avec pour première vision l'imagine d'une jeune fille aux yeux d'argent et aux cheveux aux pointes rouges comme le sang se pencher vers vous. Je veux bien comprendre que c'était votre amie, mais dans mon monde d'origine, ce genre d'anormalités était des signes évidents d'une maladie sévissant chez nous. Je n'ai réagi que par défense. Elle avait beau parler, raisonner, elle était pour moi quelque chose que je n'ai jamais vu, et qui plus est, dotée d'une arme puissante. Et puis, vous êtes l'impolie dans cette histoire aussi. Je me suis présentée sous le nom de Garrett. Vous, non.

Weiss eut le visage rouge comme une tomate. D'embarras ou de colère retenue ? Il ne saurait le dire. Probablement un mélange des deux aussi. Elle reprit néanmoins contenance, et avec l'habileté naturelle des nobles présentant une fierté peu commune, démesurée, Weiss se présenta.

-Mon nom est Weiss Schnee, héritière de la compagnie de fabrication de DUST, une des plus importantes de Remnant, fille de Jacques Schnee. Nous produisons l'une des DUST les plus pures et efficaces de par le monde dont nous pouvons en être fière.

-… Ce nom ne me dit rien, dit finalement Garrett en penchant sa tête de côté.

Weiss lui fit part d'un regard acéré.

-Mais je ne doute pas de la véracité de vos propos, lady Schnee, fit ensuite Garrett avec courtoisie, car votre noblesse n'a d'égale que de la manière dont vous parlez de votre compagnie. Grande et impressionnante.

Weiss cligna quelque fois des yeux et une fine, presque imperceptible rougeur s'empara de ses joues avant qu'elle ne reprenne contenance, toussotant un peu.

-Merci de votre compliment.

-Expliquez-moi donc l'effet de cette... DUST.

Weiss, tout comme Blake, jugea bien évidemment comme elle de l'amnésie en lui en raison d'un choc quelconque.

-La DUST est un morceau de minerai souvent trouvé dans la terre, sous forme de cristaux que l'on traite ensuite pour en obtenir soit sous forme de poudre ou bien sous forme cristalline. La nature exacte de la DUST serait comme une forme d'énergie, selon la sagesse populaire, que la Nature aurait créer pour une quelconque raison. Pour pouvoir en utiliser, toute personne possédant une AURA peut l'activer pour causer un effet. Chaque DUST est différente. Il y a le feu, la gravité, etc.

-Hmm. Je vois. En Yharnam, nous avions certains archétypes semblables à ce que vous appelez DUST. Nous avons des papiers, qui, en le frottant contre nos armes, nous les Chasseurs, peuvent y injecter différents effets. Le feu, par exemple. Ou la foudre. Excellente contre les Sombres Bêtes.

-Vous voulez dire les Grimms ?

-Non, des Sombre Bêtes. Et les créatures en général.

Weiss se retint d'essayer de le raisonner. Il délirait, assurément. Des soins dans la cité de Vale lui ferait du plus grand bien.

-Je vois.

-… Et nous avions aussi nos arcanes.

-Vos arcanes ?

-Oui, évidemment. Certains Chasseurs savent en utiliser. Vous aussi, vous savez en utiliser... Vous devez être une véritable idole parmi vos confrères et consœurs étudiants et étudiantes. Peu savent user efficacement des arcanes comme vous.

Weiss rougit de nouveau, mais se croisa les bras, les sourcils froncés.

-Aussi élogieux soit vos propos, je ne peux que vous demander ceci : que sont... Ces arcanes dont vous parler ?

Le Chasseur bougea un peu sur sa position, pour pouvoir etre plus confortable.

-Ce que vous avez invoqué lors de notre combat. Ces... Dessins runiques blancs qui volaient dans les airs. Comment avez-vous fait ? Est-ce un don unique chez vous ?

-Oh, vous voulez dire... La Semblance.

-Est-ce le nom de votre arcane ?

-Quoi ? N-Non, non ! En fait... La Semblance est comme un pouvoir enfouie en vous, Garrett. Je ne sais pas si c'est semblable aux arcanes, mais en soit, c'est... Une capacité spéciale que chaque étudiant et étudiante de l'Académie de Beacon doivent découvrir et maîtriser au fil de leur année scolaire.

-L'Académie de Beacon ?

-C'est un lieu où nous étudions et travaillons pour devenir des Huntress.

-Ce sont vos maîtres qui vous ont appris l'utilisation de votre arcane... ? Demanda Garrett sur un ton de curiosité. Enfin, Semblance ?

-Oui, tout comme vous. Weiss se ravisa dans ses propos. Écoutez, vous concernant, je ne sais même pas si vous étiez aller dans une quelconque académie. Normalement, tout le monde doit y aller. Mais nous ne savons pas si vous êtes un criminel ou un Huntsman ayant été dépouillé de ce que vous aviez. Mais vu votre arme, j'en doute de cette possibilité, j'opte donc pour la première. Certains ne rejoignent pas l'école et se débrouillent pour avoir d'excellentes capacités de combats. Chaque Académie nous apprend comment nous battre contre les Grimms. Mais vous, vous semblez différent. De par votre tenue, comportement, mais aussi... De votre arme !

-Pourquoi donc ?

-Parce que vous n'avez pas d'Aura ! Ni de DUST ! Pourtant, vous vous battiez comme un démon, dehors, il y a de cela quelques heures, et malgré les blessures que l'on vous infligeait, vous continuez sans vous soucier de vous. Et votre lame... Elle avait projeté une énergie verte sans avoir de cristaux de DUST en elle. Laissez-moi vous expliquer, ceci vous refera souvenir de qui vous étiez, je pense : l'Aura d'une personne qui sache chasser les Grimms peut s'étendre partout, notamment avec les armes pour permettre de donner des coups plus puissants. Elle s'étend aussi dans la DUST, ce qui permet son utilisation de par une personne vivante autre que par des moyens mécaniques. Ma propre arme, ici présente, me permet d'user de multiples sortes de DUST, que cela soit de feu, de glace ou d'une combinaison d'éléments de la nature. Mais la est le problème : votre arme ne possède aucun cristal de DUST incrusté, que ce soit par un mécanisme ou autre chose, et vous n'avez pas d'Aura, vraisemblablement. Donc dite-moi : comment pouvez-vous user de cette lame sans Aura ni DUST ?

Le Chasseur se tint silencieux un long moment, tentant de comprendre ce qu'elle disait. Il tentait de leur faire comprendre qu'il venait d'ailleurs et malgré, elles persistaient dans leur sentier, parsemé d'illusions sur lui. Il n'était pas un 'Huntsman' et n'avait pas de cette Aura, ni de DUST. La confusion restait en lui. Il ne tentait pas de trop en savoir. Elles n'étaient que des étudiantes et il souhaitait s'entretenir avec les plus hautes autorités. Il ne pouvait, en ce moment, qu'apprendre le plus sans tenter de vouloir les énerver.

-… Je vous ai dit que je ne viens pas de ce monde, dit Garrett, en ignorant royalement les regards mauvais de Weiss. Vous voulez vraiment savoir pourquoi je peux user de cette lame sans 'Aura' ni de 'DUST' ? Pourquoi je ne meurs pas alors que je suis censé giser au sol, mon corps vide de son sang ?

Weiss se sentit hésitée devant un tel choix. Voulait-elle vraiment savoir ? Remnant était un monde dangereux et vicieux. Le Huntsman présent devant lui devait avoir probablement quelque chose, un tour secret dans sa manche, pour avoir combattu. Peut-être était-il amnésique, mais avait comme un automatisme en lui ? Elle ne le saurait que si jamais les autorités de Vale autorisent un jour d'en parler. Mais cela ne risquait pas d'arriver.

-… Comment faisiez-vous ?

Garrett cligna lentement des yeux.

-Me croiriez-vous si je vous disais que je suis un Chasseur de monstre qui vient d'un autre monde ? Que je suis d'ailleurs quelqu'un qui ne peut tout simplement pas mourir, obligé de traverser les pires souffrances que je puisse subir pour atteindre mon objectif ? Que je tue des créatures dont vous n'auriez même pas l'idée qu'ils puissent exister ?

Une buche craqua dans les flammes, faisant naître une nouvelle intensité au feu de camp. Une partie du visage du Chasseur était illuminée par les flammes d'un côté, mais de l'autre, était illuminé par une lune, offrant une palette de couleur étrange aux yeux de celui-ci, malgré son tricorne recouvrant une partie de son visage. Weiss resta interdite pendant un long moment, pensante.
 
-Je ne sais pas. Comme je vous l'ai dit, vous êtes quelque chose qui n'êtes pas censés... Exister. Garrett, savez-vous ce que sont les Grimms ?  

-Miss Blake me l'avait expliqué, oui. En tentant de m'expliquer en retour quant aux créatures que je traque, il y eut un malentendu malheureux. Elle m'avait dit que les Grimms sont des créatures symbolisant la destruction et la mort.

-Elle avait bien raison. Voyez-vous Garrett, il nous est appris très tôt que les Grimms ne sont pas tout simplement des créatures vivantes. Elles ne mangent pas, ne boivent pas, ne dorment pas. Ce ne sont pas des créatures vivantes, elles n'ont donc pas d'Aura. Hors, chaque chose vivante possède une Aura. Mes cristaux auraient dû vous tuer. Mais vous respirez, en ce moment. C'est pour cela que vous êtes spéciale. Malgré votre manque apparent d'Aura et l'absence de cristaux de DUST dans votre arme, vous avez un talent inestimable pour le combat. Combiné au fait, surtout, que vos blessures se sont régénérées ainsi, ce qu'une Aura ne pourrait faire qu'avec des blessures mineures, pour les novices parmi nous.

Le Chasseur réfléchit un moment, dans un silence tendu.

-Vous allez m'emmener ailleurs, n'est-ce pas ?

-Oui, Garrett. Pour vous étudier, vous et votre... Anomalie.

-Ou donc ?

-Étant donné que l'Académie de Beacon est le lieu d'entraînement pour les aspirants Huntress et que c'est le lieu idéal pour user de notre Aura et cie, nous vous emmènerons sûrement en ces lieux. Sauf si les hautes autorités de la cité de Vale y ont pour quelque chose. C'est d'ailleurs l'Académie produisant le meilleur des Huntsman au monde, dit Weiss avec un petit sourire.

-Qui est votre maître ?

-Pardon ?

-Votre maître. Celui qui vous enseigne l'usage des arcanes et de votre arme. Vous en avez bien un, non ?

-En fait, nos cours sont divisés entre plusieurs professeurs et les contenus y sont variés. Nous pouvons apprendre le combat, la survie en lieux forestiers, l'exploration ou bien de la théorie en cours de Grimmologie ou d'histoire de Remnant et de Vale. On n'a pas de maître en particulier. Sauf Ruby, évidemment.

-Pourquoi elle ?

-Ruby Rose use d'une arme peu commune, voire rare parmi les Huntsman et Huntress. Son oncle, je crois bien, lui avait enseigner le maniement de la faux. Elle sait la manier avec expertise. Son oncle est un Huntsman, voyez-vous. Il chasse les Grimms quand il n'enseigne pas.

-Je vois. Son oncle doit être un homme remarquable pour posséder une telle arme, dit Garrett avec admiration.

-Pourquoi donc ?

-Parmi nous, les Chasseurs de Yharnam, nous avons ce que nous appelons des armes trompeuses. Et le premier d'entre nous, Gehrman, mon maître, était un utilisateur de la faux. Elle possède deux formes. D'abord une simple lame courbée que l'on peut user contre ses ennemis quand ils sont peu, mais la seconde forme étant, lorsque l'on colle le manche de la lame contre un espace au bout du bâton, maintenu par quelques branches solides, une excellente faux qui permet de combattre avec rapidité, force et agilité. Gehrman sait user de cette arme avec perfection et peu peuvent en faire l'utilisation. Ce qui fait d'elle, aux yeux d'un Chasseur comme moi, une personne remarquable, probablement comme son oncle.

-Oui, en effet, fit un peu trop froidement Weiss.

Un silence s'installa entre eux et Garrett le brisa en retournant parler.

-Mais votre arme aussi remarquable, Weiss. Les créatures les plus coriaces ont souvent comme point faible l'estoc. Je connais quelques utilisateurs de la rapière, dont une qui ressemblerait à votre arme. Le Reitterpalasch. C'était une arme autrefois utilisée par des chevaliers d'une famille de noble puissante régnant sur Yharnam. C'est une rapière qui possède en elle une petite arme a feu pouvant déstabiliser l'ennemi sur le coup en y appuyant sur une gâchette intégrée dans la lame, pour ensuite y donner le coup de grâce. J'envie l'arme, pour sa beauté et son efficacité redoutable. Mais non leur utilisateur.

-Pourquoi donc ? Répondit Weiss curieusement avec un sourcil haussé.

-… Les Cainhurst n'étaient pas une famille de noble populaire. De par leur nature pourrie avec le Sang Ancien, ils devinrent vite des créatures inhumaines, qui se nourrissaient de sang. Les chevaliers de la famille Cainhurst maniant l'arme étaient souvent des assassins envoyés pour neutraliser les personnes contaminées par la peste de Yharnam, des monstres aux apparences animales. Leurs noms étaient tout autre. La personne régnant sur la famille Cainhurst... Était une Vilesang. Une monstruosité inhumaine. J'aimerais vous en parler davantage, mais le moment est malvenu pour ceci.

-... Oh, dit tout simplement Weiss, ne sachant pas trop comment réagir, hormis du dégoût pour ceux assassinant des gens tout simplement malades qui avaient sûrement besoin d'aides. C'est triste.

-Aux grands maux... Les grands moyens. Mais comme je vous l'ai dit, l'arme est gracieuse et forte. Tout comme vous. J'ai vu comment vous bougiez. Votre déplacement aurait certes besoin d'améliorations, mais vous bougiez bien et vous battiez bien. Vous serez reconnue de par le monde, un jour. J'en suis assuré.

Weiss rougit de nouveau sous les compliments et toussota une ou deux fois.

-Votre Académie doit bien former leurs jeunes gens.

-Pas forcément. Certains peuvent dériver du chemin vertueux pour devenir autre chose. Un criminel, notamment.

-Vous désignez quelqu'un en particulier ?

-Qui sait ?

-Je ne vous ferais pas de mal.

Weiss eut un petit air interrogateur, auquel le Chasseur répondit simplement :

-J'ai été effrayé dés mon réveil. Je le suis toujours, d'ailleurs. Je ne viens pas d'ici ni de Vale ni de Remnant. Mais me faire part de vos enseignements, a moi, un inconnu qui vous est fait tant de mal, a vous et vos amis... Je me rassure de votre nature. Je ne pense pas que vous soyez si méchante, malgré votre apparence. Pour des raisons qui ne me regardent certainement pas, vous étiez devenu ainsi en raison de votre environnement. Au fond, Weiss Schnee... Vous possédez une qualité que peu n'ont pas, de par chez moi.

-Et qui est... ?

-La noblesse d'âme. Malgré votre méfiance, vous répondez aux questions d'un pauvre homme comme moi. Usant de diplomatie et de neutralité du mieux que vous pouvez.

Elle détourna le regard. Il ne vit pas cette fois-ci les joues rouges de Weiss.

-Peut-être que oui, dit-elle tout simplement. Mais je n'hésiterais pas pour me défendre.

-Je ne le sais que trop bien.  

*

Blake était assise sur le plus haut point de l'église, dans la tour, près de la cloche, au bord d'un précipice. Observant la Lune brisée et les reflets qu'elle projetait sur un lac un peu plus loin, la jeune fille se remémora encore et encore des paroles de Garrett. Des monstres violents. Elle eut en mémoire une version d'elle plus jeune, faisant ce qui était nécessaire, avec Adam. Nécessaire. Elle se remémora d'une personne qu'elle avait tuée. Une femme, qui avait demander pardon. Qu'elle avait tuée, au nom de la White Fang. Au nom d'Adam.

Elle lâcha un sanglot.

*


Oobleck errait parmi les rues du village, observant les décombres et les ruines de celui-ci en silence. Il se sentait coupable. L'attaque datait de plusieurs jours, mais le professeur s'en voulait de n'avoir pu les sauver. C'était le quotidien d'un Huntsman. Même retraité, après d'excellentes années de service, il ne pouvait se délester facilement des habitudes qu'il avait amassé au fil du temps. Un soupir quitta sa bouche.

L'alarme de son Scroll sonna et précipitamment, le Chasseur vérifia son appareil. Un signal d'alerte envoyé dans l'instant par les deux pilotes du Bullhead se trouvant dans un autre appareil fait pour le transport de prisonnier. Barth y répondit.

-MAYDAY, MAYDAY ! ICI LE FAUCON NOIR, JE REPETE, ICI LE FAUCON NOIR. NOUS CHUTONS PRÉSENTEMENT AVEC UNE DIZAINE DE PASSAGER. MAYDAY, MAYDAY. ICI LE FAUCNON NOIR. NOUS CHUTONS PRÉSENTEMENT PRÉS DU VILLAGE OU UN GROUPE D'ELEVE ET LEUR PROFESSEUR ONT ÉTÉ DÉPOSÉS, NOUS ENVOYONS NOTRE POSITION AVEC NOS COORDONNÉES. MAYDA--

Un bruit d'explosion retentit et la communication fut coupée.
 
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Of Soul and Blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RWBY : New Dawn :: La Chambre de Nora :: L'Univers de RWBY :: Fanfictions-
Sauter vers: