De la noblesse à l'anarchie | Elizabeth Carmine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Administration :: Présentation
avatar

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau:
Expérience: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2
Liens Ⱡ : 0
Date d'inscription : 12/07/2017
MessageSujet: De la noblesse à l'anarchie | Elizabeth Carmine Lun 17 Juil - 14:54
Elizabeth Carmine
FT. Nio Hashiri de Akuma No Riddle

Âge : 19
Genre : Femme Faunus
Groupe : Cultiste
Situation familiale : Enfant unique
Semblance : Flash: Cette semblance peut être activée par Elizabeth quand elle est dans un fort état émotionnel, pas forcément négatif. C'est une semblance active et non passive, qui consiste à faire briller son aura soudainement à très forte luminosité, ce qui aura pour effet d'aveugler quiconque qui aurait son regard tourné dans sa direction et n'ayant pas de lunettes de soleil.
Arme : Elizabeth cache des couteaux en argent dans ses manches, particulièrement bien aiguisés qu'elle tentera de lancer sur ses adversaires. Elle dispose aussi d'un dispositif caché sur son poignet qui sera capable de lancer des fléchettes, qu'elles soient paralysantes, soporifiques ou empoisonnées selon la préparation. Ce dispositif est le bouton de panique dans la tactique de combat d'Elizabeth, qu'elle utilisera pour surprendre l'adversaire. Si l'adversaire a déjà remarqué le dispositif, il aura bien moins de mal à l'éviter.
Caractère

Elizabeth Carmine est une jeune adulte à première vue à la personnalité optimiste et sympathique. Elle aura une façon d'aborder les gens qui est relativement rayonnante, parlant fort et employant du vocabulaire soutenu. C'est donc une personne ouverte et visiblement excentrique, qui est constamment en train de sourire à pleines dents, pouvant effrayer certains dût à la nature de celles-ci. Son attitude semblera naïve et bienveillante, ne répondant jamais aux insultes par une autre insulte, et cherchant constamment à inspirer la confiance chez les autres.

En réalité, Elizabeth est une mythomane expérimentée, qui utilisera la déception et le subterfuge pour arriver à ses fins. Sa nature est bien plus effrayante qu'elle n'y paraît, mais elle ne montre sa vraie que lorsqu'elle doit sortir de son personnage. Son charisme débordant sera alors remplacé par une folie démesurée, son attitude bienveillante par une hostilité sans pareille, et son sourire accueillant par un sourire bien plus dangereux.

Fine psychologue, cette faunus est capable de comprendre les gens très rapidement. Elle est ce qu'il manque souvent chez les cultistes : la perspicacité et la discrétion. Manipulatrice et sadique, elle prouvera par son manque total d'empathie qu'elle est capable de tout et n'importe quoi pour provoquer un maximum de discorde et de chaos.

Équilibrant son manque d’expérience et de talent au combat, Elizabeth maîtrise l'art de la communication. Intimidation, persuasion, chantage, ses mots sont l'arme qu'elle possède qui est la plus dangereuse.

Sa vue sur le monde est des plus tordues. Ayant subie plusieurs mois de torture psychologique et physique par les cultistes, elle finit par adopter malgré elle leur façon de penser, en rajoutant sa propre touche : elle souhaite le triomphe des Grimms sur les humains et les faunus, et l'anarchie que ça pourrait engendrer. En effet, rien n'anime cette cultiste plus que la vision du chaos et du désespoir.

Mais ce qui est relativement différent des autres cultistes, c'est qu'elle ne s'exclue pas de la masse. Être directement touchée par le carnage n'est pas une idée qui la dérange, au contraire. Elizabeth est profondément masochiste, et sera amusée en cas de victoire, mais aussi de défaite. Les combats, batailles, guerres, pillages, émeutes et autres événements sanglants provoqueront un genre d'état euphorique chez elle, et toute attaque physique sur sa personne ne fera qu'amplifier celui-ci.

Physique

Elizabeth est une faunus avec un trait physique extrêmement rare : des dents de piranha. Cette particularité existe depuis très longtemps dans sa famille, et celle-ci est d'ailleurs populaire à Mistral partiellement pour cette raison.

Elle ne cache pas cette différence aux humains et aux faunus, souriant presque tout le temps et visiblement fière de ses dents. Contrairement à d'autres parties du corps de faunus qui s'ajoutent à celles humaines tel que les oreilles, ses dents de pirhana ont totalement remplacé ses dents humaines qu'elle n'aura gardées que jusqu'à ses 3 ans.

Physiquement, la faunus a un corps des plus fins. Elle n'a pas beaucoup de muscle, et est de taille relativement petite (1m52). Elle porte une tenue typique de la noblesse à Mistral : une veste noire avec des bordures dorées, avec dessous une chemise blanche accompagnée d'un nœud-papillon rouge, une jupe rouge avec également des bordures dorées, des collants noirs et des chaussures noires la plupart du temps cirées et brillantes.

Elle a une peau particulièrement douce, et ses cheveux le sont aussi. Ceux-ci sont de couleur blonde, arrivants à peu prêt à longueur d'épaule et avec des extrémités onduleuses.

Ses yeux sont d'une couleur orange, parfois rougeâtres, autre particularité que partage la noble famille Carmine.


Histoire

Cadette de la noble famille Carmine de Mistral, Elizabeth Maxwell fût autrefois connue dans le royaume pour ses bonnes manières, son attitude rayonnante et son charisme débordant. Dès son plus jeune âge, elle se consacrait aux études et à la discipline, entraînée dans les affaires familiales par ses parents.

Tout allait pour le mieux, et tout le monde savait qu'Elizabeth avait de grande chance d'être l'héritière. Cette grande famille de faunus se spécialisaient dans la cuisine de gastronomie. Des restaurants Carmine étaient construits aux quatre coins des quatre royaumes, et étaient tous extrêmement appréciés par la haute société.

L'histoire de cette famille remontait donc loin, et ceux-ci avaient d'autres activités sur le côté tel que la fabrication d'ustensiles (toujours dans la cuisine). Elizabeth, aussi longtemps qu'elle puisse s'en souvenir, avait toujours eu une fascination pour ceux-ci. Elle avait d'ailleurs mémorisé par cœur chaque couvert existant, ainsi que leur histoire.

Elizabeth n'était évidemment pas la seule enfant de la famille. Quatre garçons et trois filles étaient en compétition entre eux pour la place d'héritier de la famille Carmine. Elizabeth en particulier était rejetée par ses frères et sœurs, jugée « trop parfaite ». La jalousie était le quotidien des enfants de la famille, entraînés dans une rivalité sans pareille.

Mais à cause de sa nature naïve et généreuse, la cadette subissait sans un mot. Elle ne souhaitait pas participer à cette guerre, beaucoup trop attachée à sa famille mais aussi ne souhaitant pas tâcher son statut de fille parfaite. Elle ne croyait simplement pas en la cruauté humaine ET faunus, ne gardant aucune haine envers ses frères et sœurs.

Ceux-ci ne pouvaient d'ailleurs jamais arriver à organiser de plans qui marchaient pour salir son honneur, car elle était capable de s'attirer la sympathie de n'importe qui en choisissant les bons mots, y compris ses propres parents. Il fut constaté qu'elle avait un don pour comprendre et parler aux gens, ce qui renforça d'avantage la décision de ses parents de la choisir pour succéder au « trône ».

Mais aussi appréciée soit-elle ainsi que sa famille, Elizabeth était une faunus.

Les tensions ne faisaient que de monter, et le petit groupe qui défendait les droits et libertés des faunus était devenu une plus grosse organisation. Ceux-ci luttaient pour la paix, mais la minorité d’extrémistes à son sein tâchait d'avantage l'opinion que les humains avaient sur les faunus, qui était déjà majoritairement mauvaise.

Elizabeth, qui aimait énormément marcher en ville et visiter les quartiers de Mistral (aussi pauvres soient-ils) remarquait très vite certaines remarques à son propos. Il serait logique de penser qu'un tel phénomène serait bien plus rare à Mistral, mais cela arrivait de plus en plus souvent pendant ses ballades.

« Regardez-là... Sa famille n'en a que faire des droits des faunus. Ils se font de l'argent grâce aux humains, pourquoi ils rejoindraient la cause du White Fang ? »

« Ha ! Ils disaient vrai ! Y'a vraiment des faunus riches ? Leur fortune, ils l'ont probablement volée, ces animaux. »

Ce genre de choses qu'elle entendait dégradaient énormément son moral. Certains établissements la rejetait même, car contrairement à la majorité des faunus celle-ci était d'une famille riche. Et il ne fallu pas longtemps avant que sa famille entière baisse de réputation à cause de la haine qui grandissait entre faunus et humains.

Mistral a deux côtés. D'un côté, c’est un royaume tolérant, où les faunus se sentent souvent plus chez eux qu'autre part. Mais d'un autre côté, c'est après Vacuo le royaume abritant le plus de criminels. C'était une terre d'opportunité pour ceux-ci, et ils venaient d'autres royaumes pour construire beaucoup d'organisations criminelles.

Le destin voulu qu'un certain gang s'en prenne à la famille Carmine. Elizabeth n'était pas la cible la plus difficile. Après tout, elle était connue pour sa gentillesse et sa naïveté. De plus, c'était une héritière, et le fait qu'elle visite souvent la ville facilitait d'avantage la tâche de la kidnapper.

Personne n'avait encore osé essayer car l'influence de cette famille était incroyablement grande, surtout à Mistral. Mais ces voyous venaient d'ailleurs, et aussitôt débarrassés de ses gardes, ils profitèrent de l'occasion pour la capturer.
Leur raison était prévisible : ils voulaient une rançon. Pour la première fois de sa vie, Elizabeth fût confrontée à de la vraie cruauté. C'était loin d'être aussi enfantin qu'avec ses frères ou ses sœurs. Cette fois, elle avait vraiment peur.

Peu importe ce qu'elle disait, peu importe à quel point elle essayait de les comprendre, ces hommes restaient impassibles. Ils n’hésitaient pas à la frapper pour augmenter leurs chances d'alerter ses parents, et aucun ne montrait un quelconque signe de compassion envers elle.

Personne ne venait.

Elizabeth ne comprenait pas, ses ravisseurs non plus. Ils ne recevaient plus aucune nouvelle de la famille Carmine, ni même des autorités du royaume. Auraient-ils abandonné leur cadette ? En se renseignant un peu, la réponse était vite apparue : la famille avait chuté.

Ils étaient tous morts. Une attaque à la bombe, par des assaillants inconnus. L'attaque était extrêmement bien planifiée, et n'avait laissé aucun survivant. Il était clair que quelqu'un, quelque chose de plus gros était impliqué là-dedans. Les rumeurs circulaient, certaines pointaient vers la Schnee Dust Company, connue pour sa rivalité avec la famille Carmine, d'autres vers les extrémistes de la White Fang...

Mais plus inquiétant que la mort de sa famille, ce qui inquiétait Elizabeth à présent était son sort. Ils n'avaient plus aucun raison de la garder. Il était clair qu'ils allaient la tuer aussi, ou peut-être bien la vendre. Après tout, la dernière Carmine devrait coûter cher au marché noir.

Avant qu'une décision soit prise, Elizabeth fût sauvée, mais la situation ne semblait pas pencher en sa faveur du tout : brisant la porte de l'entrepôt où elle était captive et massacrant les criminels qui n'avaient pas le temps de réaliser ce qui leur arrivait étaient des cultistes.

Complètement abasourdie, la première chose que remarquait Elizabeth fût le calme dont ceux-ci faisaient preuve. Ils avaient brutalement tué chaque membre du gang un par un sans effort, et surtout avec le sourire. C'était comme observer un ouvrier qui aimait son travail. Elle avait peur d'eux, mais elle ressentait également une sorte de fascination pour eux.

En effet, pour la première fois, elle n'arrivait pas à comprendre quelqu'un.

Lorsque ceux-ci s'approchaient d'elle, elle leur sourit. Elle s'apprêtait à prendre la parole, avant de se faire violemment assommer par un d'entre-eux. Ils l'avaient choisie après avoir appris qu'une survivante de la famille Carmine existait. Ils avaient vu du potentiel dans son histoire, et dans ce qu'ils avaient entendu sur elle, de son don.

Elizabeth était loin d'être tirée d'affaire. Les cultistes la gardait aussi captive, mais ils lui réservaient un sort encore pire qu'être vendue : de la torture. Elle fût brisée psychologiquement, et le lavage de cerveau des cultistes laissèrent des séquelles abominables dans son esprit.

Après la torture, qui dura des mois, s'ensuivit l'entraînement. On lui apprit à tuer, à s'infiltrer, à mentir, et elle développa sa semblance. Elle qui était si honnête et juste avait pour la première fois remarquée une toute autre utilité à ses talents d'oratrice. Elle était particulièrement douée pour parler, et à présent pour mentir aussi.

Son jeu d'acteur était quant à lui impénétrable, et tout de suite après son entraînement elle fût envoyée sur plusieurs missions de sabotage pour tester le vrai potentiel de celui-ci. Il fût vite évident qu'avoir un tel atout était crucial pour les cultistes. Quel moyen plus efficace y'a-t-il pour détruire quelque chose que de le détruire par l'intérieur ?

La faunus se trouvait vite une passion hors-limite pour le chaos et la discorde. Elle ne pouvait s'empêcher d'apprécier la vision d'hommes qui se battaient par sa faute, de maisons qui brûlaient après qu'elle ait causé un accident, de Grimms qui attaquaient après qu'elle les ait conduis à un village.

Nouvelle recrue chez les cultistes, elle fût vite remarquée par sa nature sadique et son penchant pour le chaos, ainsi que sa folie démesurée qu'elle arrivait à cacher sans aucun effort. Elle-même n'avait pas beaucoup d'informations sur qui étaient les cultistes et qui les dirigeait, mais elle avait un profond respect pour l'idéologie de cette société cachée et avait jurée loyauté envers eux malgré ce qu'elle avait subit.

Ils décidèrent de l'envoyer à Vale et de lui donner carte blanche pour ses opérations, ayant fait ses preuves auparavant et étant maintenant assez habituée à saboter et détruire. Elle s'était construit sa propre arme, un dispositif discret à son poignet capable d'envoyer des fléchettes, et était devenue particulièrement douée au lancer de couteaux. Sa passion pour les couverts était étrangement restée contrairement au reste, et il semblait naturel qu'elle les utilise à présent comme arme, et en porte toujours sur elle.

Un peu de vous

Âge : 18
Comment avez-vous connu le forum : Some kind of magic
Commentaire : Ceci est un deuxième compte. Au passage niveau 2 de Lily, je me suis dit que ça serait pas mal un nouveau perso aussi. Merci beaucoup à Katara Kiiro de m'avoir aidé pour les images!
Un peu plus de vous : vous vous vous vous vous vous vous vous.
Code de règlement :

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau:
Expérience: 0
Etudiants
Etudiants
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 94
Liens Ⱡ : 4880
Date d'inscription : 22/02/2017
MessageSujet: Re: De la noblesse à l'anarchie | Elizabeth Carmine Mer 19 Juil - 5:40
Pouet pouet !

Navrée du retard !

Après lecture de ta fiche, tout me semble bon, je te laisse donc me donner tes stats et je te validerais par la suite o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de Personnage
Semblance et Arme ::
Niveau:
Expérience: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2
Liens Ⱡ : 0
Date d'inscription : 12/07/2017
MessageSujet: Re: De la noblesse à l'anarchie | Elizabeth Carmine Mer 19 Juil - 11:37
Ah cool! Merci!
Voici mes stats:
Aura: 1 Semblance: 3 Technique: 3 Agilité: 3 Force: 1 Endurance: 1
Revenir en haut Aller en bas
De la noblesse à l'anarchie | Elizabeth Carmine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RWBY : New Dawn :: Administration :: Présentation-
Sauter vers: